Application pour Tablette et Mobile À l'écoute de votre vie
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Geek - Stéphane Zibi

03/02/21

#5 – Chronique Geek – Trump et Twitter : les réseaux sociaux plus puissants que tout ?



Emission: Geek - Stéphane Zibi

Le 20 janvier 2021, Donald Trump a quitté la Maison-Blanche, sans reconnaître officiellement la victoire de son adversaire Joe Biden.

Lors des derniers jours de son mandat, nous avons surtout entendu parler de son compte Twitter. En effet, depuis le 8 janvier dernier, Donald Trump a été définitivement expulsé de sa plateforme favorite puis des autres réseaux sociaux.

Cette exclusion, mûrement réfléchie par les dirigeants de la société américaine, pose néanmoins des questions sur la puissance des  réseaux sociaux.

Lors de ses 4 années de présidence, Donald Trump usa et abusa de son compte Twitter sans retenu ni souci des responsabilités que lui incombait sa fonction.

Avec comme point culminant, l’invasion du Capitole, par un ensemble de ses followers.

Donald Trump pourtant a vu progressivement ses tweets annotés de mentions contestant la véracité de leur contenu, puis certains tweets ont été même censurés.

Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter publia sur son compte une explication de ce bannissement fracassant. 

Il y a tout d’abord donné des arguments liés à la sécurité du pays puis a surtout exprimé son embarras et son inquiétude : Comment une société comme Twitter a dû prendre une telle décision : faire taire le Président des États-Unis ? 

Jack Dorsey déclara n’en tirer ni joie ni fierté et qu’il lui semblait anormal de devoir prendre la décision de supprimer le compte Twitter de quiconque, que cela ne devait pas ou plus être laissé à la responsabilité d’un seul homme.

Pour conclure il ajouta à ce sujet, qu’il était nécessaire d’instaurer aujourd'hui une autre forme de gouvernance.

Rudy : Si Twitter et les autres réseaux sociaux sont si puissants et en prennent conscience, que doivent-ils faire pour contrôler ce pouvoir incroyable  ?

Déjà dès 2019, Jack Dorsey, anticipa cela et finança une équipe indépendante dans le but de créer une plate-forme décentralisée. Sur laquelle Twitter deviendrait un simple client de cette plateforme.  

Ce projet du nom de Bluesky n’est pas sans rappeler la philosophie du Bitcoin dont Dorsey est un admirateur, non pas par sa valeur et la spéculation qu’il engendre, mais pour son modèle de distribution qui permettra d’éviter à tous sites et applications ce type de situation d’ultra puissance.

À la différence des modèles centralisés, comme ceux de Twitter et de Facebook aujourd’hui, la décentralisation permet une tolérance aux pannes,  les systèmes sont moins susceptibles d’être atteints accidentellement car ils reposent sur de nombreuses composantes distinctes. 

Un système décentralisé est également plus coûteux à attaquer , à manipuler ou à détruire. Mais surtout il résiste à la collusion car il est beaucoup plus difficile d’agir au détriment des autres participants.

Ainsi dans un système décentralisé , les dirigeants de société et de gouvernements qui souhaiteraient nuire ou s'entendre sur un intérêt en particulier seraient moins bien coordonnées.

En conclusion, beaucoup de travail reste à faire pour contenir l’exploitation des données par certains ,comme Google et Facebook, et pour maîtriser la puissance incroyable des réseaux sociaux. 

Que les dirigeants de ces réseaux sociaux, réfléchissent eux même aux solutions pour maîtriser cette situation ne peut être qu’une excellente nouvelle.

A la semaine prochaine !

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

/