Application pour Tablette et Mobile À l'écoute de votre vie
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Tech - Stéphane Zibi

17/11/21

#34 – Les monnaies électroniques



Emission: Tech - Stéphane Zibi

La campagne pour la Tsedaka, a démarré avec le radiothon et cela continuera pendant plus d’un mois, vous trouverez tous les détails sur le site tsedaka.fsju.org. Il me semblait donc justifié de vous parler aujourd’hui d’argent ou plus exactement de monnaie électronique.   Vous avez déjà eu l’occasion ici dans nos rendez vous hebdomadaires ou dans votre quotidien d’entendre parler de Revolut, de Lydia, de Paylib, de N26. De bitcoin, d’ethereum ou plus rarement d’USDT.    La monnaie électronique, ou monnaie numérique, est, légalement, une monnaie stockée sur des mémoires électroniques, dans un smartphone par exemple, de façon indépendante d'un compte bancaire. Dans les catégories de la masse monétaire, elle s'oppose à la monnaie fiduciaire (pièces et billets) ou à la monnaie scripturale (compte de dépôt dans une banque classique).    Dans certains pays comme la Suède, les pièces de monnaie ont quasi disparu des porte-monnaie. Quand vous payez en espèces, votre monnaie est rendue en monnaie électronique via votre smartphone.  La disparition des espèces dans ce pays dans les 10 prochaines années semble être la prochaine étape.   Des pays comme la Chine ou des personnalités créent leur monnaie électronique. Lionel Messi, en signant au PSG se fait payer une partie de son salaire en monnaie électronique et il n’est pas le seul.   Rudy : alors si je vous entends allons nous avoir un euro numérique et ne plus avoir de billets et de pièces dans les prochaines années ?   C’est probable. Mais nous n’en sommes pas encore là. Une monnaie numérique émise par une banque centrale serait une des innovations les plus importantes de l'histoire des institutions monétaires.  Avec le boom des crypto-monnaies, les pays tentent de s'organiser autour de ces devises non centralisées qui obéissent à de nouvelles règles.  Et les banques centrales étudient l'idée de lancer un mode de paiement dématérialisé qui ne passerait pas obligatoirement par l'industrie bancaire, contrairement aux monnaies fiduciaires (euros, dollars, yens...) classiques.  Outre-Atlantique, le cas d'un dollar électronique est également à l'étude au sein de la Réserve fédérale des Etats-Unis. Si les débats s'accélèrent sur la question en Occident, c'est principalement que le front asiatique s'organise déjà de manière concrète. Après avoir déclaré la guerre aux bitcoins et aux cryptomonnaies, le géant chinois a déjà lancé l'utilisation d'un Yuan numérique à l'essai dans différentes villes de l'Empire du milieu. D'autres Etats ont quant à eux choisi purement et simplement de s'inspirer de l'existant. En septembre 2021, le Salvador est devenu le premier pays au monde à faire du bitcoin sa monnaie nationale.  Un Euro 100 % digital aurait pour effet de doter l'UE d'une monnaie électronique forte. L'idée est surtout de positionner l'Europe par rapport à cette technologie, puisque plusieurs projets internationaux, à l'instar de la monnaie Diem portée par Facebook, pourraient venir concurrencer à terme les monnaies historiques.   Mais avant d’en arriver à cela vous pouvez utiliser vos bonnes vieilles cartes bancaires et allez sur le site tsedaka.fsju.org pour adresser vos dons.    Continuons d’écrire la solidarité.   A la semaine prochaine !  

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

/