Application pour Tablette et Mobile À l'écoute de votre vie
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Tech - Stéphane Zibi

06/10/21

#29 – La panne de Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp



Emission: Tech - Stéphane Zibi

Facebook et ses applications phares Instagram, Messenger et WhatsApp ont connu une panne dans tous les pays, ce lundi 4 octobre empêchant des milliards d’utilisateurs d’avoir accès à ces applications.   Celle-ci a duré longtemps, une éternité pour certains, plus de 6 heures avec un retour un peu chaotique où Facebook puis Instagram puis Whatsapp se remirent à marcher mais au ralenti avec à première vue des contenus manquants sur Facebook.   Les causes de l’incident ne sont pas, à l’heure où je vous parle, clairement expliquées. Elles seraient liées à une mise à jour ratée de tables de routage réseau utilisant le protocole BGP, ce qui explique la disparition des noms de domaines facebook.com et des services liés comme Instagram, Messenger ou WhatsApp mais aussi expliquerait l’arrêt de tous les outils professionnels internes comme les emails ou plus surprenant la désactivation des badges des employés du groupe.   Tout ceci a eu comme conséquences de voir des millions de réactions sur Twitter qui est devenu pendant ces quelques heures le refuge de tout Internet où l’on pouvait s’exprimer. .   Les conséquences financières aussi ont été importantes, le cours de bourse de Facebook a chuté de plus de 5% faisant perdre à son fondateur / président Mark Zuckerberg plus de 7 milliards de dollars.   Cette panne vient quelques jours après la découverte, que plus de 1,5 milliards de comptes Facebook auraient été piratés. La base de données dont il est question contiendrait des noms, des mails, des relevés de localisation, des numéros de téléphone ainsi que des informations concernant l’identité de genre de plus de la moitié des comptes Facebook dans le monde. Autant dire que le fichier serait immense.   Les méthodes pour extraire des données sur Facebook sont cette fois-ci plus “artisanales” qu’un classique piratage de base de données, car celles-ci ont été récupérées en faisant du scraping. Le scraping est une méthode informatique consistant à collecter des données sur une page web, grâce à un script, c’est-à-dire un programme conçu pour effectuer une tâche précise que l’on peut rendre répétitive.  Ainsi plus de 1,5 milliards de comptes ont pu être accessibles, ont été aspirés et mis en vente.   Même si les deux événements n’ont rien à voir l’un avec l’autre, cette accumulation malheureuse nous invite à réfléchir sur notre utilisation de ces applications et le contrôle de nos données. Avec cette panne, je me suis aperçu d’une chose, que je n’aurai jamais cru avant d’écrire cette chronique : je souhaitais que celle-ci dure longtemps, très longtemps. Il est dommage qu’elle n’ait pas duré assez longtemps pour que chacun puisse vraiment réaliser qu’on peut parfaitement se passer de Facebook. Le lanceur d’alerte Edward Snowden lui s’est réjoui de l’arrêt des réseaux sociaux Facebook Instagram et Whatsapp et a parlé d’un jour radieux pour le monde   L’autre enseignement est qu'au-delà des données qui sont en otages chez Facebook, nous sommes encore trop dépendants de WhatsApp ou Messenger pour nos échanges et conversations.  Je vous encourage donc de nouveau à mobiliser et sensibiliser vos contacts et groupes pour vous tourner vers des outils de messagerie alternatifs tels iMessage sur iPhone ou encore Telegram et Signal.   A la semaine prochaine !

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

/