Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
24 Août 2018

Trappes: un « déséquilibré » abattu après avoir tué deux membres de sa famille, l’EI revendique

Un homme ayant des « problèmes psychiatriques importants » a tué jeudi matin deux membres de sa famille et blessé grièvement une autre personne à Trappes (Yvelines) avant d’être abattu par la police, un acte revendiqué par le groupe État islamique (EI) mais dont les autorités tentaient de déterminer s’il était bien terroriste.  L’assaillant âgé de 36 ans a tué sa sœur et sa mère à coups de couteau, a-t-on appris de sources proches de l’enquête. Une troisième personne, une passante de 66 ans, se trouvait entre la vie et la mort et a été hospitalisée.

.A leur arrivée, les forces de l’ordre ont vu « deux personnes gisant au sol », a déclaré à Trappes le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. L’assaillant, qui a selon une source policière crié « Allah Akbar » (« Dieu est le plus grand ») dans le pavillon où il s’était retranché, « a tué sa mère » avant d’en sortir « avec un couteau » et de « continuer à avancer malgré les sommations » des policiers, qui « ont donc tiré » et l’ont abattu, a ajouté le ministre de l’Intérieur.

Il avait « un problème psychiatrique qui apparaît important », et s’il était « fiché » pour avoir fait « l’apologie du terrorisme » en 2016, il présentait davantage le profil d’un « déséquilibré » que d’un « engagé » pouvant répondre aux « ordres et consignes » d’une organisation terroriste comme l’État islamique, a ajouté le ministre.

L’attaque a pourtant été rapidement revendiquée par l’EI, qui a affirmé via son organe de propagande que l’assaillant avait répondu aux « appels à cibler des ressortissants des pays de la coalition » militaire menée par les États-Unis qui combat l’EI en Irak et en Syrie, et dont fait partie la France. Pour l’instant, le parquet de Paris « n’a pas retenu la qualification terroriste », a précisé Gerard Collomb, et dans le quartier en partie bouclé par la police, les témoignages recueillis par l’AFP semblaient renforcer l’hypothèse d’un différend familial (avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/