Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
08 Avr 2019

Rwanda: la France instaure une journée de commémoration

Grand absent des cérémonies à Kigali du 25e anniversaire du génocide rwandais, Emmanuel Macron a annoncé « une journée de commémoration » en France : une nouvelle « avancée », selon les associations de soutien aux victimes, après l’ouverture limitée des archives annoncée vendredi, mais qui reste insuffisante. « Emmanuel Macron salue le travail de mémoire conduit par les rescapés et souhaite que la date du 7 avril soit désormais une journée de commémoration du génocide des Tutsi », qui a fait entre 800.000 et un million de morts en 1994, a annoncé la présidence française. Le président « exprime sa solidarité avec le peuple rwandais et sa compassion à l’égard des victimes et de leurs familles », selon un bref communiqué. « C’est clairement une avancée », déclare à l’AFP Julien Allaire, administrateur de Survie, qui dénonce « toutes les formes d’intervention néocoloniale française en Afrique ». « Ce génocide n’avait pas de reconnaissance officielle. Ça va permettre d’inscrire cette question dans un parcours éducatif », souligne-t-il. « Ma réaction est une réaction de satisfaction », estime également Marcel Kabanda, président d’Ibuka France, une association de soutien aux victimes et rescapés du génocide. « C’est la justice qui nous est rendue, aux victimes, aux rescapés », souligne-t-il.  « J’espère que cette journée de commémoration sera un appel à aller au-delà des réticences. Ce n’est pas la population française à la base mais les élites qui devraient parler davantage (du génocide, ndlr). Ça prendra du temps, mais cela ouvre une nouvelle phase », juge-t-il. A Paris une cérémonie organisée par Ibuka France (Mémoire) a eu lieu, cérémonie a laquelle ont participé les fidèles de la première heure : UEJF, SOS Racisme, Centre Simon Wiesenthal, Médecins du Monde, Urgence Darfour.D es adjoints Anne Hidalgo, certains adjoints (P.Aidenbaum, P.Klugman) des élus, des membres de la FMS et le ministre de l’Economie Bruno Lemaire était présents.  La cantatrice Barbara Hendricks, ambassadrice du Haut commissariats aux refugiées de l’ONU était également là. C’est elle qui ouvrira cette année le Festival des Cultures juives.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/