Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
31 Oct 2019

Racisme, antisémitisme : l’Allemagne réagit contre les violences d’extrême droite

Le gouvernement allemand a annoncé des mesures pour combattre les violences d’extrême droite, notamment sur les ventes d’armes et les discours haineux sur internet, quelques semaines après un attentat antisémite et raciste à Halle. « La menace de l’extrémisme de droite et du terrorisme de droite, ainsi que celle liée à l’antisémitisme, sont très élevées en Allemagne », a dit le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer lors d’une conférence de presse à Berlin pour justifier cette initiative.

Le pays, qui s’était déjà doté en 2017 de l’une des lois les plus restrictives en Europe pour combattre les campagnes de diffamation sur internet, compte ainsi aller encore plus loin : les opérateurs de plates-formes en ligne devront signaler à la police certains contenus problématiques tels que les menaces de mort et l’incitation à la haine, ainsi que les adresses IP associées. La police pourra également exiger de ces plateformes de leur fournir des données sur les utilisateurs, selon les mesures adoptées en conseil des ministres. « Pour l’instant, si un contenu délictueux est signalé aux plateformes, celles-ci peuvent bloquer ou supprimer ces messages, mais nous voulons aller plus loin afin que les autorités aient la possibilité de prendre des mesures pénales » contre ces personnes, a expliqué la ministre de la Justice, Christine Lambrecht. « Internet n’est pas un endroit sans règles et la liberté d’expression dans le monde numérique » doit respecter « le droit pénal », a-t-elle ajouté.

Berlin prévoit aussi un renforcement du contrôle des ventes d’armes. Le Renseignement intérieur sera ainsi consulté lorsque des personnes souhaitent acquérir une arme, afin de vérifier qu’elles ne sont pas connues comme sympathisantes de mouvements radicaux. Cette initiative, qui doit déboucher plus tard sur un projet de loi, survient trois semaines après la tentative d’attentat antisémite visant une synagogue à Halle. L’auteur, un sympathisant néonazi, avait tué deux personnes par balles dans la rue après avoir échoué à pénétrer dans l’édifice religieux en plein Yom Kippour (avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/