Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
24 Juin 2019

Quelles chances pour la conférence de Bahreïn

La conférence sur le développement palestinien, co-organisée par les Etats-Unis mardi et mercredi à Bahreïn, pourrait permettre à Washington de rapprocher ses alliés du Golfe et Israël au moment où montent les tensions avec leur ennemi commun, l’Iran.

L’Autorité palestinienne boycotte cette réunion, baptisée « De la paix à la prospérité », à laquelle participent en revanche les puissances régionales du Golfe, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis et au cours de laquelle les Etats-Unis présenteront le volet économique de leur plan de paix pour le Proche-Orient, attendu depuis longtemps.

Les Israéliens ont annoncé leur participation mais n’ont pas précisé s’ils allaient envoyer une délégation officielle ou simplement des hommes d’affaires à Bahreïn, pays avec lequel ils n’ont pas relations diplomatiques.

L’équipe américaine, emmenée par le gendre et conseiller du président américain Jared Kushner, va révéler les détails de son plan économique. L’administration américaine a indiqué samedi qu’elle espérait lever plus de 50 milliards de dollars et créer un million d’emplois pour les Palestiniens en dix ans.

En l’absence des principaux intéressés, la conférence ne devrait pas parvenir à des résultats tangibles, estiment les experts, mais cela permettra à l’administration américaine de tenter de rapprocher les Etats du Golfe de leur allié principal dans la région, Israël, dans le cadre d’une alliance anti-iranienne.

– « De sous la table à sur la table »

===================================

« Si vous voulez unir tout le monde contre l’Iran, vous devez faire avancer le processus de paix » entre Israël et les Palestiniens, estime pour sa part Yoel Guzansky, ancien directeur de la section « pays du Golfe » au Conseil national de sécurité israélien.

Israël a intensifié l’an dernier ses efforts en vue de resserrer ses liens avec les pays du Golfe, sans toutefois l’admettre officiellement. En octobre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait sa première visite à Oman.

(AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/