Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
20 Fév 2018

Processus de paix : Mahmoud Abbas rejette à l’ONU la médiation américaine   

Le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas doit prononcer aujourd’hui une rare allocution devant le Conseil de sécurité pour appeler à une reconnaissance de la Palestine comme Etat membre de l’ONU et rejeter une médiation unique des Etats-Unis dans le processus de paix. Son « face à face » avec l’ambassadrice américaine Nikki Haley sera « intéressant », notent des diplomates.

Fin janvier, cette dernière avait accusé Mahmoud Abbas de manquer de courage : « Nous n’allons pas courir après une gouvernance palestinienne qui n’a pas ce qu’il faut pour parvenir à la paix ». « Pour obtenir des résultats historiques, nous avons besoin de dirigeants courageux », avait-elle ajouté.

Le président de l’OLP, qui est déjà intervenu au Conseil de sécurité en 2008 et 2009, « devrait être sur un mode combatif mais modéré », estiment des diplomates. Il mentionnera « sans doute » son souhait d’une reconnaissance de la Palestine à l’ONU. Mais il devrait surtout réclamer « une démarche collective du Conseil de sécurité ». Selon des responsables palestiniens, Mahmoud Abbas va appeler à des négociations avec Israël dans un cadre élargi et pas sous l’égide principale des Etats-Unis. Et dénoncer à nouveau la décision américaine de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël. « Nous pourrons accepter différents formats » pour ces négociations, a affirmé Nasser al-Qudwa, l’un de ces responsables. Elles pourraient avoir lieu sous l’égide du groupe dit des P5 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité : Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni), ou bien du P5+1 (les mêmes, plus l’Allemagne), ou bien un « Quartette élargi », ou encore une conférence internationale de paix ». La Palestine est depuis 2012 « Etat observateur non membre » de l’ONU, ce qui lui a permis d’intégrer des agences onusiennes et de rejoindre la Cour pénale internationale (CPI). Mais elle n’est toujours pas un membre à part entière de l’ONU (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/