Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
05 Nov 2019

Nucléaire: L’Iran accélère sa production d’uranium faiblement enrichi

L’Iran a indiqué hier avoir nettement accéléré en deux mois son rythme de production d’uranium faiblement enrichi, à la veille de l’annonce attendue d’une nouvelle réduction de ses engagements pris en 2015 dans le cadre de l’accord de Vienne sur son programme nucléaire. La République islamique produit désormais cinq kilos d’uranium enrichi par jour, a déclaré à la télévision d’Etat Ali Akbar Saléhi, vice-président de la République islamique et chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA). Ce chiffre représente plus de dix fois le niveau de production de début septembre. M. Saléhi a tenu ces propos lors d’une visite du site nucléaire Natanz (centre), en présence de journalistes iraniens. Par un accord conclu à Vienne en juillet 2015 avec le Groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), Téhéran a accepté de réduire drastiquement ses activités nucléaires –afin de garantir leur caractère exclusivement civil– en échange de la levée d’une partie des sanctions internationales asphyxiant son économie. En riposte au retrait unilatéral des Etats-Unis de ce pacte en mai 2018 et au rétablissement de lourdes sanctions américaines la privant des bénéfices économiques escomptés, la République islamique est revenue depuis mai sur certains de ses engagements. Elle produit ainsi de l’uranium enrichi à un taux supérieur à la limite de 3,67% prévue par l’accord de 2015 et ne respecte plus la limite de 300 kilos imposée à ses stocks d’uranium –faiblement– enrichi.

L’Iran enrichit désormais l’uranium en isotope 235 à hauteur de 4,5%, un niveau qui reste toutefois très éloigné du seuil requis pour une utilisation militaire (90%). Début septembre, Téhéran a annoncé la troisième phase de son plan de réduction de ses engagements, indiquant ne plus se sentir tenu par aucune des limites imposées par l’accord à ses activités de recherche et développement en matière nucléaire. Conséquence de cette décision, la mise en route de nouvelles centrifugeuses contribue à accélérer la production d’uranium enrichi du pays.

(avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/