Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
29 Août 2018

Nicolas Hulot se met au vert….

Après ceux de Nicolas Bricq ou Delphine Batho, le départ du gouvernement de Nicolas Hulot est une nouvelle illustration de la difficulté pour les ministres de l’Ecologie d’inscrire leur action dans la durée, la faute, selon certains d’entre eux, aux lobbies.  « Je sais que seul je n’y arriverai pas. (…) J’ai un peu d’influence, je n’ai pas de pouvoir », a déclaré mardi le ministre de l’Ecologie sur France Inter, dénonçant « la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir ». Nicolas  Hulot visait plus particulièrement Thierry Coste, conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), présent lundi lors d’une réunion à l’Elysée sur la chasse. Treizième ministre de l’Ecologie en 20 ans, M. Hulot ne sera resté en poste qu’un peu plus de quinze mois. François Hollande avait « usé » en cinq ans quatre ministres de l’Ecologie, Nicolas Sarkozy trois. Emmanuel Macron a déclaré à Copenhague où il se trouve « respecter » la décision de Nicolas Hulot, « un homme libre », de quitter le gouvernement et qu’il comptait désormais sur son engagement « sous une autre forme ». « J’ai choisi Nicolas Hulot il y a 15 mois parce qu’il est un homme libre. Je respecte sa liberté, je souhaite compter sur son engagement sous une autre forme et là où il sera », a dit le président lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre danois Lars Rasmussen à Copenhague (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/