Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
18 Sep 2019

Netanyahu et Gantz dans un mouchoir de poche

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son rival Benny Gantz attendent mercredi les résultats officiels d’élections législatives qui s’annoncent serrées et pointent déjà vers de difficiles pourparlers pour accoucher d’un nouveau gouvernement.

Les sondages à la sortie des urnes créditaient le Likoud (droite) de Benjamin Netanyahu de 30 à 32 sièges sur les 120 de la Knesset, le Parlement israélien, contre 32 à 34 sièges pour le parti Bleu-blanc de Benny Gantz, ancien chef de l’armée qui s’est reconverti dans la politique. Outre les scores de ces deux partis, les résultats des alliés potentiels de chacun seront déterminants car la question n’est pas tant de savoir qui aura le plus de sièges entre les deux leaders mais lequel des deux sera en mesure d’atteindre, par des alliances, le nombre de 61 députés, seuil de la majorité au Parlement. Selon les sondages à la sortie des urnes, aucun bloc aujourd’hui ne semble capable de réunir ce nombre de députés et donc de former un gouvernement à l’issue de ce second scrutin en cinq mois, les élections d’avril ayant abouti à un score similaire.

Benjamin Netanyahu plaide mercredi pour la formation d’un « gouvernement sioniste fort» :

« Dans les prochains jours, nous entamerons des négociations en vue de l’établissement d’un gouvernement sioniste fort », a  t-il déclaré lors d’un discours en pleine nuit à Tel-Aviv. « Nous allons négocier avec le plus grand nombre de partenaires pour éviter la formation d’un gouvernement antisioniste dangereux (…) il n’y aura pas et il ne peut pas y avoir de gouvernement qui s’appuie sur des partis arabes antisionistes, des partis qui nient l’existence même d’Israël en tant qu’État juif et démocratique » a t-il conclu.

Benny Gantz de son côté appelle mercredi matin à la formation d’un gouvernement d’union : « Nous agirons pour former un large gouvernement d’union qui exprimera la volonté du peuple (…) Nous avons entamé les négociations et je parlerai avec tout le monde. Ce soir commence l’entreprise de réparation de la société israélienne », a souligné l’ancien chef d’état-major de l’armée. « L’unité et la réconciliation sont devant nous », a-t-il ajouté (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/