Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
06 Sep 2019

Mort d’Albert Veissid, survivant d’Auschwitz

Le Français survivant de la Shoah, s’est éteint à l’âge de 94 ans à Allauch, près de Marseille, a-t-on appris jeudi auprès du Crif (conseil représentatif des instances juives de France) de Marseille confirmant une information annoncée sur Twitter par Sophie Nahum, qui l’avait rencontré à Marseille pour un documentaire consacré aux derniers survivants encore vivants de la Shoah.

Albert Veissid, né en 1924 à Constantinople (Istanbul), était arrivé à Lyon encore bébé. Devenu vendeur dans un magasin de confection et musicien, il est arrêté en juillet 1943 et transporté à la prison Saint-Jean de Lyon, puis au Fort de Chapoly. Depuis Marseille où il est ensuite détenu, il est envoyé à Drancy en février 1944 et déporté à Auschwitz le 30 mai sous le matricule 12063. Il se déclare maçon, sur le conseil d’un ami, et travaille à la consolidation d’un bunker. Albert Veissid intègre ensuite l’orchestre du camp.Lorsque le camp est évacué en janvier 1945, il entame une longue marche à travers l’Allemagne et rejoint enfin la France.

En 2009, Albert Veissid avait témoigné dans la presse à l’occasion de la découverte d’une bouteille comprenant un message sur les lieux du camp nazi. Sur ce message, six noms d’hommes, des Polonais chrétiens, et le sien. Un « mystère » avait-il alors déclaré à l’AFP. « C’est vrai que je leur ai rendu des services : en haut, c’était le ravitaillement et souvent ils volaient des seaux de marmelade que je cachais en bas. Peut-être que par remerciement, ils ont mis mon nom dans la bouteille », avait-il expliqué (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/