Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
13 Août 2018

Manifestation néonazis à Washington :  l’échec !  

Une poignée de néonazis se sont rassemblés hier devant la Maison Blanche, sous surveillance policière renforcée et face à des centaines de contre-manifestants, un an après les incidents meurtriers de Charlottesville. Ils avaient reçu l’autorisation pour un cortège de 400 personnes mais seule une vingtaine de suprémacistes blancs sont arrivés dans l’après-midi au square Lafayette, après avoir marché depuis une station de métro du centre de Washington. Parmi eux figuraient Jason Kessler, organisateur de la manifestation et déjà à l’origine du rassemblement de l’an dernier à Charlottesville. Les manifestants ont été accueillis par 300 militants antiracistes qui leur ont crié « Honte à vous » et « Partez de ma ville ». La ville de Washington avait accordé  à l’organisation informelle « Unite the Right », à l’origine du rassemblement de Charlottesville (Virginie) en 2017, un créneau de 17h30 à 19H30, mais le groupe de manifestants a quitté les lieux aux environs de 18h00. Pour empêcher tout contact entre manifestants et contre-manifestants, un important dispositif policier avait été mis en place, avec plusieurs artères interdites à la circulation.

« Il n’y a pas de place aux Etats-Unis » pour les néo-nazis, le racisme et les suprémacistes blancs, avait écrit la fille du président des Etats-Unis, Ivanka Trump, quelques heures avant le rassemblement à Washington. « Il y a un an à Charlottesville, nous avons été témoins d’une démonstration répugnante de haine, de racisme, d’intolérance et de violence », a tweeté Ivanka Trump, « même si les Américains ont la chance de vivre dans une nation qui protège les libertés, d’expression notamment, et la diversité d’opinions », a-t-elle poursuivi,  » plutôt que de nous déchirer avec haine, racisme et violence, nous pouvons nous élever les uns les autres », a-t-elle conclu. Samedi dernier,  Donald Trump avait dit, dans un tweet, « condamner tous les types de racisme et actes de violence », sans désigner nommément l’extrême droite, le néo-nazisme ou les suprémacistes blancs (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/