Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
23 Jan 2018

Mahmoud Abbas exhorte les Européens à reconnaître la Palestine

En froid avec l’administration Trump, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé à Bruxelles les 28 Etats membres de l’UE à reconnaître « rapidement » la Palestine comme un Etat indépendant.

« Nous considérons vraiment l’Union européenne comme une véritable partenaire et amie et pour cette raison, nous appelons ses Etats membres à reconnaître rapidement l’Etat de Palestine », a plaidé Mahmoud Abbas, venu chercher le soutien des Européens après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme la capitale d’Israël. Pour le président de l’Autorité palestinienne, « il n’y a pas de contradiction entre une reconnaissance et la reprise des négociations » de paix avec Israël.

Il a été reçu par la cheffe de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, et les 28 ministres des Affaires étrangères en marge de leur réunion mensuelle, comme l’avait été le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 11 décembre.

En l’accueillant, Federica Mogherini a redit « l’engagement ferme de l’UE pour la solution à deux Etats » (israélien et palestinien), « avec Jérusalem comme capitale partagée ». « Ce n’est pas le moment de se désengager » du processus de paix, a lancé Federica Mogherini alors que la direction palestinienne refuse désormais de considérer les Etats-Unis comme un médiateur « légitime » et que Mahmoud Abbas a accusé Israël d’avoir « mis fin » aux accords de paix d’Oslo (1993), censés conduire à un règlement négocié du conflit israélo-palestinien.

L’UE veut contribuer à relancer les négociations de paix pour sauvegarder la solution à deux Etats, mais la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est pas aujourd’hui sur la table. « Il n’y a pas de +masse critique+ pour reconnaître un Etat palestinien », a reconnu le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn. Tout au plus, les Européens envisagent de proposer la perspective d’un « accord d’association » entre l’UE et l’Autorité palestinienne, comme il en existe un avec Israël. La France et l’Espagne, notamment, y sont favorables (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/