Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
30 Août 2019

Loi bioéthique : catholiques, protestants et juifs « vigilants » à l’Assemblée

Les représentants des cultes catholique, protestant et juif ont fait part jeudi de leurs « interpellations », de leur « vigilance » et de leurs suggestions sur le contenu du projet de loi bioéthique, qui prévoit notamment l’élargissement de la PMA à toutes les femmes.

Le grand rabbin de France Haïm Korsia, le président de la Fédération protestante de France François Clavairoly et le responsable bioéthique à la Conférence des évêques de France Mgr Pierre d’Ornellas étaient auditionnés, comme d’autres acteurs, depuis mardi par la commission spéciale bioéthique de l’Assemblée nationale. Alors que le texte sera examiné dans l’hémicycle à partir du 24 septembre, chacun a livré ses positions sur des sujets tels que l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) ou la réforme de la filiation et l’accès aux origines.

Haïm Korsia a ainsi fait valoir que « ce qui se concevait en matière de médecine », notamment pour soigner les maladies, ne peut « pas se concevoir de la même façon pour répondre à une demande ponctuelle » individuelle. Et souligné que l' »humanité s’est construite sur l’idée d’un père et d’une mère ». Il a aussi critiqué le principe d' »une loi révisable sans arrêt » – comme c’est le cas des lois de bioéthique – car cela « dévalorise (sa) force », et il a suggéré la mise en place « d’une commission de suivi permanente ».

L’évêque de Rennes, Mgr d’Ornellas, a appelé à la « vigilance » en craignant de possibles « discriminations », par exemple entre « un enfant avec un père (et) un enfant sans la possibilité d’en avoir un », ou encore entre un enfant issu d’un don qui pourra connaître le père et celui qui ne le pourra pas. Comme Haïm Korsia, il a mis en avant la nécessité de soigner « en priorité les personnes atteintes de maladie ». Il a également averti du risque d’accentuer la « précarité des femmes mères seules ».

De son côté, le pasteur Clavairoly a rappelé « l’opinion très partagée » des protestants sur l’extension de la PMA », sur laquelle « il faut être vigilant » (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/