Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
18 Déc 2019

Les syndicats reçus à Matignon maintiennent la pression

Au lendemain d’une troisième journée de manifestation contre la réforme des retraites et à trois jours des vacances scolaires, Edouard Philippe reçoit à nouveau les syndicats à Matignon ce mercredi pour tenter de trouver une sortie de crise, sous la menace de nouveaux blocages dans les transports pendant les fêtes.

Le temps presse, d’autant plus que la grève se poursuit dans les transports en commun. Se déplacer restait un défi ce matin, en particulier en Ile-de-France.

A la RATP, le trafic reste « très perturbé », avec huit lignes de métro fermées et quatre partiellement ouvertes, uniquement aux heures de pointes. Les deux lignes automatiques (la 1 et la 14) sont les seules à fonctionner normalement. Côté RER, une rame sur deux circule sur la ligne A, une sur trois pour la B.

Même situation à la SNCF, qui fait circuler un Transilien sur quatre, quatre TER sur dix et un TGV sur trois « en moyenne ».

Dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le trafic des trains reste ainsi quasiment aussi perturbé que ces derniers jours. Il n’y a qu’un seul train direct dans la journée vers Nîmes et Montpellier.

Tous dans la rue hier, les leaders syndicaux et patronaux seront reçus à Matignon aujourd’hui. Ils ont rendez-vous, chacun leur tour, avec le Premier ministre à partir de 14H00.

L’Unsa ouvrira le bal, suivi de la CGT, la CFTC, le Medef, la CFDT, la CPME, l’U2P, FO puis la CFE-CGC.

Le plus attendu de tous, Laurent Berger, arrivera à 17H20, pour redire en face au Premier ministre Edouard Philippe son opposition à « l’âge d’équilibre » que le gouvernement veut fixer à 64 ans, avec un « bonus-malus » censé inciter chacun à travailler plus longtemps.

Face à eux, ils auront également un nouveau « M. Retraites », nommé mardi soir : Laurent Pietraszewski, député LREM du Nord, remplace le haut-commissaire aux retraites démissionnaire Jean-Paul Delevoye, rattrapé par des révélations sur ses activités parallèles et mandats non déclarés.

(AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/