Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
21 Mai 2019

Le Premier ministre polonais indigne le Congrès juif mondial

Le Congrès juif mondial (CJM) a dénoncé les propos du Premier ministre polonais, pour qui une éventuelle restitution des biens juifs accaparés depuis la Shoah constituerait une « victoire posthume d’Hitler » sur la Pologne. Celle-ci serait ainsi considérée comme un « bourreau », alors qu’elle est la « victime », a expliqué le Premier ministre Mateusz Morawiecki en commentant une loi américaine qui prévoit l’appui de Washington à cette revendication. La Pologne considère cette question comme close et affirme que la loi 447 n’aura aucun effet sur son territoire.

« Cette réticence à reconnaître que les victimes de la Shoah et leurs héritiers ont droit à un minimum de justice matérielle est assez malheureuse », a déclaré le président du CJM Ronald Lauder dans un communiqué. L’affirmation de Mateusz Morawiecki, si elle est rapportée exactement, est « extrêmement alarmante », a-t-il ajouté.

Selon la télévision publique polonaise, le Premier ministre a tenu ces propos lors d’une rencontre électorale à Lodz la semaine dernière. « Si on dit aujourd’hui que la Pologne devrait accorder la restitution à quelqu’un, nous répondons : nous ne sommes pas d’accord et ne le ferons pas », a dit Mateusz Morawiecki, cité par la télévision. « Si nous devions en arriver là, à ce que le bourreau et la victime échangent leurs places, ce serait contraire à tous les principes du droit international », a-t-il ajouté. « Et ce serait aussi une victoire posthume d’Hitler », a-t-il affirmé.

Signée par Donald Trump en mai 2018 et nommée JUST, la loi 447 demande au Département d’Etat d’informer le Congrès sur la marche de la restitution des biens juifs par plusieurs pays, dont la Pologne.

Des tensions ont surgi récemment entre la Pologne d’une part, Israël et la diaspora juive d’autre part, à propos notamment d’une loi polonaise visant à faire taire des récits sur des crimes polonais contre les Juifs, texte finalement amendé par le parlement polonais. Début mai, la Pologne a annulé la visite de fonctionnaires israéliens, apprenant qu’ils allaient aborder la question de la restitution (avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/