Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
26 Mar 2020

Le confinement, une source d’addiction ?

 « Encore un apéro-visio! Je vais finir alcoolique… » « Au boulot je peux pas descendre fumer à la moindre contrariété, en télétravail je te dis pas! » Les témoignages du genre se multiplient sur les réseaux sociaux, rigolards ou angoissés. Alors, tous « accros » à la fin du confinement? Pas forcément, mais attention, répondent des spécialistes.

« Les liens entre les situations de stress traumatique et la consommation sont tout à fait établis. On répond avec les moyens du bord habituels, calmants, alcool, drogues récréatives », explique Philippe Batel, psychiatre et addictologue, chef du pôle addiction de Charente. »En situation de confinement, la plupart des stratégies d’adaptation au stress, comme le sport ou les sorties, n’existent plus. Mais il y a de plus en plus de stress. Et la stratégie d’adaptation qui existe toujours, c’est l’utilisation de substances », abonde Elsa Taschini, psychologue spécialisée et co-fondatrice de l’association Addict’Elles.

Le phénomène est donc attendu, même chez les gens ne souffrant pas d’addictions lourdes, et l’OMS l’aborde dans ses recommandations pour « faire face au stress » pendant l’épidémie: « Ne cherchez pas à canaliser vos émotions en fumant, en buvant de l’alcool ou en consommant d’autres produits stupéfiants ». (AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/