Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
25 Oct 2019

La position d’E. Macron sur le voile alimente la polémique

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas l’affaire de l’Etat ». Jeudi, Emmanuel Macron a voulu clarifier sa position sur cette polémique qui depuis 15 jours divise au sein même du gouvernement.

En voyage à La Réunion, le chef de l’Etat, que ses opposants comme ses partisans pressaient d’intervenir sur ce sujet sensible, a tranché par une formule lapidaire. « Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire. Dans les services publics, à l’école, c’est mon affaire », a-t-il dit.

« Dans les services publics, il y a un devoir de neutralité. Quand on éduque nos enfants, on demande qu’il n’y ait pas de signe religieux ostentatoire. Après, ce qui se passe dans l’espace public, c’est pas l’affaire de l’Etat ou du président de la République », a-t-il dit sur la chaîne Réunion la 1ère.

Mais il n’a pas directement évoqué le cas des mères voilées accompagnantes de sorties scolaires, que LR et le RN veulent faire interdire.

Relancée par un élu RN qui s’en est pris à une accompagnante voilée dans une réunion publique, la question du voile enflamme les débats et au-delà des sorties scolaires, s’étend à la place du voile dans la société.

Emmanuel Macron a répondu hier d’abord à la présidente du RN Marine Le Pen, qui demande l’interdiction du voile et des signes religieux ostentatoires dans « tout l’espace public ».

Et aussi à son ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, qui a jugé que le voile n’était « pas souhaitable dans notre société », car contraire aux valeurs de l’égalité hommes-femmes.

Une prise de position vivement critiquée par des députés macronistes et, indirectement, par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à qui le voile durant les sorties scolaires ne pose « pas de difficultés ».

La majorité est apparue encore plus divisée quand Aurore Bergé, porte-parole LREM, s’est dite prête à voter un texte de l’opposition LR, déclenchant un tollé d’autres élus macronistes.

LR a déposé une proposition de loi pour interdire le voile lors des sorties scolaires, qui sera examinée mardi au Sénat.

(AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/