Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
26 Déc 2019

La colère du peuple gronde en Iran

L’accès à internet a été coupé dans plusieurs provinces iraniennes à la veille de commémorations lancées sur les réseaux sociaux en hommage aux personnes tuées lors des manifestations de mi-novembre déclenchées par une hausse du prix de l’essence et qui peu à peu s’est retournée contre le pouvoir autoritaire islamiste.

Pendant la contestation, un black-out d’internet avait été imposé par les autorités, tandis que stations-service, commissariats, centres commerciaux, mosquées et bâtiments publics étaient incendiés ou attaqués, selon les médias locaux. Les autorités doivent toujours publier un bilan des victimes, n’ayant jusqu’ici confirmé la mort que de cinq personnes –quatre membres des forces de l’ordre tués par des « émeutiers » et un civil. De son côté, Amnesty International a fait part de plus de 300 morts lors de la répression des manifestations, évoquant une « horrible tuerie ». Parmi eux, Pouya Bakhtiari, 27 ans, qui aurait été tué à Karaj, la capitale de la province d’Alborz. Mardi, les membres de sa famille ont été arrêtés car ils « menaient un projet contre-révolutionnaire », selon l’agence de presse Mehr, proche des conservateurs modérés en Iran. Le compte Instagram de Bakhtiari, qui serait désormais géré par son père, a annoncé qu’une cérémonie marquant le 40e jour de sa mort aurait lieu au cimetière de la ville jeudi. Mercredi, il était encore actif avec plus de 19.000 followers (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/