Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
31 Jan 2018

La justice ne qualifie pas le meurtre de Sarah Halimi d’antisémite

Neuf mois après l’assassinat de Sarah Halimi, battue et défenestrée par son voisin musulman en avril 2017 aux cris d’« Allah Akbar », dans le XXe arrondissement de Paris, la juge d’instruction n’a pas donné suite à la demande du parquet et a rejeté la demande des parties civiles de retenir le caractère antisémite de ce meurtre. La juge Anne Ihuellou a refusé cette requête au motif que les parties civiles n’étaient pas fondées à demander dans ce cadre une requalification de la mise en examen. « C’est une insulte à la mémoire de Sarah Hallimi et une douleur supplémentaire pour ses enfants et sa famille », a déploré le président du Crif, Francis Kalifat. N’ayant pas encore répondu au parquet, elle peut toutefois procéder à tout moment à une requalification. Interné le lendemain du drame, le tueur présumé, Kobili Traoré, a été mis en examen le 10 juillet pour meurtre.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/