Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
31 Août 2018

Israël ne s’estime pas tenu par de futurs accords sur la Syrie    

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a déclaré qu’Israël ne serait pas lié par les éventuels accords internationaux qui seraient signés sur l’avenir de son voisin syrien. Des pourparlers à différents niveaux sont en cours alors que le régime du président Bachar al-Assad semble prêt à lancer une offensive dans la province d’Idleb, ultime bastion rebelle dans la Syrie en guerre. « Nous voyons se tenir différentes réunions en différents endroits : à Ankara, à Téhéran, à Genève, ailleurs, on parle de redessiner la carte de la Syrie après la bataille d’Idleb », a dit le ministre israélien de la Défense, en visite dans le nord d’Israël, à la frontière avec le Liban. »Avec tout le respect et la reconnaissance possibles pour de tels accords, ils ne nous engagent pas. La seule chose qui nous engage, ce sont les intérêts sécuritaires d’Israël », a-t-il insisté. Il a cependant précisé que son pays restait attaché aux précédents accords passés avec la Syrie, dont l’accord de désengagement de 1974 mettant officiellement fin à la guerre du Kippour.La principale préoccupation proclamée par Israël est d’éviter tout ancrage de l’Iran, son grand ennemi, en Syrie. La République islamique fournit actuellement un soutien politique, financier et militaire de premier plan au régime de Bachar al-Assad. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu ne cesse d’exiger le retrait iranien de Syrie (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/