Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
16 Jan 2020

Iran : le fils du dernier chah d’Iran prédit une chute rapide du régime

Le prince iranien en exil Reza Pahlavi, fils du dernier chah d’Iran, estime que la chute de la République islamique pourrait intervenir dans les prochains mois. Lors d’une conférence à Washington, il a fait le parallèle entre les manifestations iraniennes des derniers mois et la révolution islamique qui a abouti au renversement de son père début 1979.

Les opposants iraniens en exil ont déjà prédit à plusieurs reprises la chute imminente du régime de Téhéran. Reza Pahlavi a toutefois assuré que les Iraniens pouvaient « cette fois sentir cette opportunité pour la première fois en 40 ans ». « Ce n’est qu’une question de temps », « je crois qu’il s’agit du même état d’esprit », a dit l’ancien prince héritier âgé de 59 ans, qui réside dans la banlieue de Washington. « Il ne manque plus que quelques semaines ou mois pour arriver à l’effondrement final, un peu comme lors des trois derniers mois de 1978 avant la révolution », a-t-il estimé.

Le fils du chah, qui fut un monarque pro-occidental et un proche allié des Etats-Unis, a balayé la perspective d’un rétablissement de sa dynastie. Il s’est dit prêt à soutenir une vaste coalition d’Iraniens pour remplacer le régime actuel par une démocratie séculaire. Au cours de cette intervention au cercle de réflexion Hudson Institute, Reza Pahlavi a également apporté son soutien à la politique de « pression maximale » du président américain sur la République islamique. Il a exhorté les Occidentaux à ne pas négocier avec les dirigeants iraniens.

Cette intervention prend place dans un contexte tendu. Les Iraniens sont descendus dans les rues de nombreuses villes du pays en novembre pour protester contre la hausse du prix de l’essence, mais le mouvement de contestation a été violemment réprimé par les autorités. Selon l’organisation de défense des droits humains Amnesty International, cette répression a fait plus de 300 morts, tandis que les dirigeants américains évoquent un bilan pouvant atteindre ou dépasser 1.500 morts. Ces derniers jours, notamment au sein de la jeunesse universitaire de Téhéran, de nouvelles manifestations ont éclaté lorsque l’armée iranienne a reconnu avoir abattu par erreur un avion de ligne ukrainien, après avoir initialement nié toute responsabilité. Donald Trump a immédiatement apporté son soutien aux manifestants et mis en garde contre toute répression. (Avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/