Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
01 Jan 2020

Invité du 12/13 : Ilan Lew

Jeune chercheur, Ilan Lew est l’auteur d’un très bel et émouvant ouvrage : « Objets transmissionnels- liens familiaux à la Shoah » paru aux 2ditions Slatkine. Il répond aux questions de Paule-Henriette Levy

4eme de couverture : Qu’est-ce qui relie un cintre cassé, une nappe, une poupée qui pleure, un bloc de verre jaune, une cuillère aux insignes du Troisième Reich ou encore une pile de chapeaux ? Tous sont des objets reçus, rachetés, récupérés et conservés par des enfants cachés ou par des descendants de victimes ou de survivants de la Shoah. Ils peuplent les portraits et les récits de 40 personnes dont la trajectoire personnelle ou familiale a été bouleversée par ce passé, et qui en sont devenues porteuses. Chaque objet est un support émotionnel qui raconte une histoire ainsi qu’un lien trans-générationnel avec le génocide. Chaque récit, poignant et original, prête à s’étonner, à sourire, à s’émouvoir et à réfléchir. Chaque portrait révèle un lien transgénérationnel spécifique avec la Shoah et constitue un témoignage contre la négation et l’oubli, devenu indispensable à notre époque marquée par la disparition des derniers témoins directs de ce génocide. Situé à la croisée des sciences humaines (sociologie, psychologie, histoire) et des arts, cet ouvrage n’est pas seulement le fruit d’un « travail » ou un « devoir de mémoire », mais il répond aussi à un « besoin de mémoire », notamment présent chez les détenteurs d’objets. Il nous invite à re-découvrir une mémoire vivante de la Shoah, dont l’existence perdure dans bien des familles aujourd’hui.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/