Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
03 Déc 2019

Hommage national aux militaires morts au Mali

Le président Emmanuel Macron s’est incliné devant « le sacrifice » des treize soldats morts la semaine dernière au Mali « pour la France » et « les peuples du Sahel », lors d’un hommage national solennel et glacial dans la cour des Invalides à Paris.

Dans une atmosphère très lourde, le chef de l’Etat a salué « treize destins français », devant quelque 2.500 personnes, dont les familles des victimes et de nombreux responsables politiques.

Militaires, anciens combattants, anonymes… des milliers de personnes s’étaient d’abord réunies sous un soleil radieux et dans un froid cinglant pour voir passer le cortège sur le Pont Alexandre III, avant qu’il ne pénètre dans l’enceinte qui accueille depuis le XVIIe siècle vétérans et blessés de guerre.

Les cercueils drapés des couleurs nationales ont ensuite été portés par les camarades des soldats tués, au son des tambours, au coeur de la cour pavée avant d’être disposés devant le président.

Emmanuel Macron a égrené un à un leurs noms et leurs parcours, le ton grave, saluant le « courage » et les « qualités humaines » de ces hommes qui ont trouvé la mort dans la collision de deux hélicoptères lors d’une opération de combat, dans le nord-est du Mali.

Tous ont été faits Chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.

Le lourd bilan humain de ce drame, qui laisse treize orphelins de père, a fait l’effet d’un électrochoc en France, dont l’armée n’avait pas subi de telles pertes depuis l’attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts.

(AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/