Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
09 Avr 2019

« Gardiens de la Révolution » : sur la liste américaine du terrorisme

Les Etats-Unis ont placé lundi les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique du régime iranien, sur leur liste noire des « organisations terroristes étrangères », un geste « sans précédent » pour renforcer leur pression économique qui n’a pas réussi pour l’instant à faire fléchir Téhéran.

C’est « la première fois » qu’une organisation « faisant partie d’un gouvernement étranger » est ainsi visée par Washington, a déclaré Donald Trump dans un communiqué au sujet de cette décision qui sera effective le 15 avril. L’Iran figure déjà depuis 1984 sur la liste américaine très restreinte des « Etats soutenant le terrorisme ». L’idée de mettre plus clairement à l’index les « Pasdaran », armée spéciale créée en 1979 dans le but de protéger la Révolution islamique iranienne des menaces étrangères et intérieures, planait depuis l’arrivée du milliardaire républicain à la Maison Blanche.

Selon le président des Etats-Unis, il s’agit désormais de reconnaître « que les Gardiens participent activement au terrorisme, qu’ils financent et promeuvent ». Pour l’administration américaine, les Gardiens de la Révolution sont en grande partie responsables de la « déstabilisation » du Moyen-Orient qu’elle reproche à l’Iran. Et ils constituent en outre une « mafia » adepte du « racket », qui contrôle au moins « la moitié de l’économie iranienne ». Pour leur couper les vivres, Washington interdisait déjà à quiconque de faire affaire avec eux, sous peine de sanctions économiques américaines. Avec la décision de lundi, tout soutien matériel à cette unité gouvernementale iranienne devient un crime fédéral, ce qui constitue une arme de « dissuasion massive » aux yeux de la diplomatie américaine. « Si vous faites affaire avec les Gardiens de la révolution, vous financez le terrorisme », a prévenu le président des Etats-Unis, tandis que son secrétaire d’Etat Mike Pompeo a appelé toutes les « entreprises et banques à travers le monde » à couper tout lien financier avec eux. La force Qods est également placée sur la liste noire américaine des « organisations terroristes ». Cette unité d’élite des « Gardiens » est leur branche extérieure qui soutient les forces alliées de l’Iran au Moyen-Orient, comme les troupes du président syrien Bachar al-Assad, le Hezbollah au Liban, ou encore les autorités irakiennes dans la lutte antijihadistes. Depuis deux ans, Donald Trump a fait du régime de Téhéran son ennemi numéro un (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/