Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
14 Mai 2020

Gabi Ashkenazi à la tête de la diplomatie israélienne

L’ancien chef de l’armée israélienne Gabi Ashkenazi, qui doit être nommé ministre des Affaires étrangères du gouvernement d’union et d’urgence, a passé 37 ans sous l’uniforme avant de rejoindre la politique et la diplomatie.Ce fils d’un rescapé de la Shoah bulgare et d’une mère immigrante de Syrie entre dans l’armée en 1972, dans l’unité combattante Golani, pour en gravir tous les échelons et devenir en 2007 son 19e chef d’état-major.

En 1973, il prend part à la guerre de Kippour, puis participe en 1976 à l’opération Entebbe organisée par Israël pour libérer les passagers d’un vol entre Tel-Aviv et Paris détourné vers l’Ouganda par des membres et sympathisants du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et au cours de laquelle est tué le frère de Benjamin Netanyahu, Jonathan. Durant son mandat de quatre ans à la tête des armées, Gabi Ashkenazi dirige l’opération « Plomb durci » contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, qui fait 1.440 morts côté palestinien et 13 côté israélien. En quittant la direction de l’armée, en 2011, il est remplacé par son adjoint, Benny Gantz, devenu depuis le chef de leur parti centriste « Bleu Blanc ».

Après une parenthèse de quelques années dans la high-tech et à la tête d’un fonds d’aide sociale, il rejoint Benny Gantz dans le quatuor dirigeant de la formation centriste « Bleu-Blanc » dont le but assumé est de chasser le Premier ministre Benjamin Netanyahu du pouvoir. Devenu député, Gabi Ashkenazi est nommé, après les législatives de septembre 2019, président temporaire de la puissante commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense.

Gabi Ashkenazi s’est entretenu des enjeux régionaux avec le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, de passage à Jérusalem pour discuter de la mise en œuvre du projet de Donald Trump pour le Proche-Orient qui prévoit notamment l’annexion par Israël de pans de la Cisjordanie, Ce plan est une « occasion d’écrire l’histoire », soulignait en février Gabi Ashkenazi, diplômé en sciences politiques de l’université de Haïfa et en administration des Affaires de l’université américaine de Harvard (avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/