Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
21 Juin 2019

 Fin procès-fleuve des néonazis grecs Aube dorée

Le procès du parti néonazi grec Aube dorée entre dans sa dernière ligne droite après quatre ans d’audiences, avec le début des dépositions de 14 prévenus, accusés d’avoir participé au meurtre d’un rappeur antifasciste près d’Athènes. C’est la première fois que des prévenus ont assisté physiquement à l’audience. Depuis le début du procès ils sont représentés par leurs avocats, selon une source judiciaire. Parmi les accusés, était présent Antonis Roupakias: l’homme qui a avoué avoir poignardé Pavlos Fyssas, musicien de 34 ans, en septembre 2013 dans la banlieue populaire de Kératsini dans le sud-ouest d’Athènes. Lors de son entrée dans la salle, Magda Fyssa, mère de la victime, qui assiste à la majorité des audiences depuis le début du procès, a éclaté en sanglots.

Ce meurtre, qui a choqué la Grèce, a déclenché une vague de poursuites pénales contre dirigeants, députés et membres de ce parti, qui jusque-là bénéficiait d’une quasi-impunité pour des violences et agressions contre des migrants et militants de gauche.   Entamé le 20 avril 2015, ce procès inédit compte déjà plus de 400 jours d’audience, près de 300 témoins, des dizaines d’avocats et un dossier d’instruction de 1,5 téraoctets.  Soixante-neuf personnes sont jugées, dont le leader du parti Nikos Mihaloliakos, député de 61 ans, et d’autres hauts dirigeants. Accusées de « constitution d’organisation criminelle » et de divers crimes et délits, elles encourent de cinq à vingt ans de prison.

Outre le meurtre de Pavlos Fyssas, deux autres crimes sont jugés dans ce même procès : l’attaque contre quatre pêcheurs égyptiens près du Pirée en juin 2012, et « la tentative d’homicide » en 2013 de membres du syndicat communiste Pame. Selon la partie civile, le verdict est attendu d’ici le début de 2020.

Lors des élections européennes de fin mai, le parti a perdu presque la moitié de ses voix par rapport à celles de 2014, en obtenant 4,9% des suffrages tandis qu’un nouveau parti nationaliste, Solution grecque, a obtenu 4% des voix. En vue des législatives du 7 juillet, Aube dorée et Solution grecque sont crédités chacun d’environ 3%, selon des sondages (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/