Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
05 Nov 2018

Enquête criminelle sur des accusations d’antisémitisme au sein du Labour

Une enquête criminelle a été lancée sur des accusations d’antisémitisme au sein du Labour, principal parti d’opposition au Royaume-Uni, déjà accusé de ne pas agir suffisamment contre la haine envers les Juifs. Scotland Yard a annoncé dans un communiqué que la cheffe de la police londonienne, Cressida Dick, avait reçu le 4 septembre un « dossier contenant des documents à la suite d’une interview accordée à LBC Radio ».

« Le contenu a été examiné par des agents spécialisés » et « une enquête criminelle a été ouverte sur certaines des allégations contenues dans ces documents », a expliqué Scotland Yard.  Ce dossier interne au parti travailliste compilait 45 affaires dont des messages haineux postés par des membres du parti sur les réseaux sociaux.

La police a travaillé en lien avec le Crown prosecution service, chargé de l’accusation au Royaume-Uni, avant que les poursuites ne soient engagées. « Nous avons examiné des informations qui m’ont été transmises dans un studio de radio il y a environ deux mois. Nous enquêtons maintenant sur certaines de ces informations car il semblerait que des infractions aient été commises », a déclaré Cressida Dick sur BBC Radio 4. Elle a précisé que les policiers n’allaient pas enquêter sur le parti travailliste lui-même. « Nous voudrions que les institutions et les partis politiques similaires puissent se réguler eux-mêmes », a-t-elle déclaré.

Depuis son élection à la tête du parti, en septembre 2015, le chef du Labour, Jeremy Corbyn, militant pro-palestinien de longue date et ancré à la gauche du parti, est taxé d’antisémitisme. Plusieurs membres du parti ont été suspendus, expulsés ou forcés de démissionner pour avoir fait des déclarations antisémites. Cet été, une décision du comité national exécutif du Labour a relancé la polémique. L’instance avait décidé d’adopter un code de conduite ne reprenant que partiellement la définition d' »antisémitisme » élaborée par l’Alliance internationale pour le souvenir de l’Holocauste (IHRA).

Jeremy Corbyn a reconnu début août que sa formation avait un « réel problème » d’antisémitisme. Lors du congrès annuel de son parti, fin septembre, il a assuré que le Labour « sera toujours implacable dans sa lutte contre l’antisémitisme ». Il a aussi reconnu que la polémique autour de l’antisémitisme avait « fait du mal (…) dans la communauté juive et suscité une grande consternation au sein du parti » (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/