Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / / Attendez-moi métro République

Attendez-moi métro République

AyaltiNB Intervenant(s): Dreyfus Anne Sophie, Rozier Gilles

Un feuilleton proposé par les éditions de l'Antilope et RCJ, présenté par Anne Sophie Dreyfus et Gilles Rozier diffusé sur la FM du lundi au jeudi, de 13h05 à 13h20.


Un Roman écrit en 1943 par Hanan Ayalti Traduit du yiddish par Monique Charbonnel-Grinhaus

À propos du livre :  «Attendez-moi métro République » 

paru aux Editions l'Antilope

  ob_c677f0_xant-aya-metro-couv-rvb-jpg-pagespeed

Les Sokolovski, immigrés juifs polonais à Paris, sont pris dans la tourmente de l'occupation nazie. Le père voit sa boutique aryanisée. Le fils Jacques, résistant communiste, participe à des attentats. Recherché par la Gestapo, il se cache. Au-delà de l'énigme policière, ce roman permet de découvrir les stratégies de survie des juifs immigrés et l'évolution des comportements. Les parents Sokolovski parlent mal le français. Leur fils s'est intégré. Hélène, la fille, fréquente des Israélites français , bourgeois parisiens (cf. le Journal d'Hélène Berr) si différents des Juifs immigrés du Marais et de République, perdus dans la capitale. Ecrit en 1943 en Uruguay, ce roman a permis aux Juifs des Amériques de découvrir, avant la Libération, les conditions de vie des Juifs en France occupée.


Hanan Ayalti né Khonen Klenbort, est né en 1910 en Pologne, dans une famille juive traditionnelle. Il a vécu en Palestine, puis en France de 1933 à 1942. Il a participé à la guerre civile en Espagne (1936-1937) comme correspondant pour la presse yiddish. Témoin des exactions du NKVD, il en revient totalement désillusionné du communiste version stalinienne. De retour à Paris, il rencontre Lotte, une allemande non juive anti-nazie, l’épouse. En 1939 naît leur fils Daniel.Il est arrêté à Marseille, interné au camp des Milles près d’Aix-en-Provence. Il en ressort grâce à son épouse. Ils parviennent à obtenir un visa en mars 1942. Réfugié en Uruguay en 1942, il y a résidé jusqu’en 1946. Cette année-là, il s’est installé à New York, où il est mort en 1992. Il est l’auteur de romans et de nouvelles en yiddish, et d’un roman en hébreu. Son œuvre était jusqu’à présent inédite en français.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

/