Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
31 Déc 2017

Donald Trump dénonce la politique conduite par les autorités iraniennes

Le président  américain Donald Trump a réitéré ses avertissements en direction du pouvoir iranien confronté à des manifestations, déclarant que « les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais ».

« Le monde entier comprend que le bon peuple d’Iran veut un changement, et qu’à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis, le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus », écrit Donald Trump dans un premier tweet, reprenant des extraits de son discours du 19 septembre à l’Assemblée générale des Nations unies. « Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais, et le jour viendra où le peuple iranien fera face à un choix », a poursuivi le président américain dans un deuxième tweet, ajoutant : « Le monde regarde ! ». Le vice-président américain Mike Pence a joint sa voix à ces mises en garde. « Le temps est venu pour le régime de Téhéran de mettre fin aux activités terroristes, à la corruption et à son mépris pour les droits de l’Homme », a-t-il dit. Quant à la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, elle a averti : « Les jours où l’Amérique détournait les yeux de l’oppression exercée par le régime iranien sont terminés. L’Amérique est avec le peuple iranien ».

Face aux maux économiques de l’Iran, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, des mouvements de protestation – non autorisés – ont éclaté depuis jeudi dans plusieurs villes de province dont Machhad, la deuxième ville du pays. Des dizaines de personnes ont été arrêtées depuis, mais la plupart ont été libérées, selon la télévision iranienne.

Samedi, entre 50 et 70 étudiants ont encore manifesté devant l’université de Téhéran en scandant des slogans politiques contre le pouvoir, malgré les mises en garde du gouvernement iranien contre de nouveaux « rassemblements illégaux ».  Le nombre des manifestants est resté limité à plusieurs centaines, mais c’est la première fois depuis 2009 qu’autant de villes iraniennes ont été touchées par de telles manifestations (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/