Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Les matinales

21/01/19

Venise et le Ghetto de Venise

Emission: Les matinales

Les matinales – émission présentée par Sandrine Sebbane. Thème : Venise et le ghetto de Venise. Avec l’écrivain et éditeur Gilles Hertzog pour son roman « Le dernier vénitien » chez Grasset, Eugenio di Giorgi, auteur et comédien pour sa pièce « Bons baisers du ghetto » crée à l’occasion du 500ème anniversaire de la création du ghetto de Venise et un historien spécialiste du ghetto


À propos du livre : "Le dernier Vénitien"

Paru aux éditions Grasset


 

Giandomenico Tiepolo (1727-1804) fut le Goldoni en peinture de la Venise des Doges. Homme de son temps, frotté sur le tard aux Lumières venues de France, il brossa au naturel cette société de plaisir, ses fêtes galantes, ses langueurs nostalgiques, avant que le rideau ne retombe sur la Sérénissime et que Bonaparte, à la tête des armées d‘Italie, n’en soit le brutal fossoyeur. Cet homme entre deux mondes avait, trente ans durant, été le fidèle assistant de son père, le grand Tiepolo, prince absolu de la couleur et courtier parfait des aristocraties déclinantes. Longtemps éclipsé par le génie et la renommée paternels, Giandomenico Tiepolo s’en libéra en s’exilant, la vieillesse venue, dans sa villa de Zianigo proche de Padoue, dont il peupla les murs de fresques consacrées à la vie des Polichinelles. Annonciateur lucide d’une société arrivée à son terme sans, il acheva, solitaire et plein d’un humour amer, de lui donner le baiser de la fin par une série de dessins époustouflants où se reflètent ses fastes et de sa grandeur d’antan.


Gilles Hertzog est journaliste et écrivain. Il a déjà publié, chez Grasset, Le Séjour des Dieux et, en collaboration avec D. Grisoni, Les Brigades de la mer. Il écrit régulièrement dans plusieurs magazines et publie des articles dans La Règle du Jeu.


 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/