Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Un monde de livres

30/06/16

Un air d’été, des livres pour les vacances…

un-monde-de-livre-2

Emission: Un monde de livres
Invité(s): Gouslan Elisabeth, Chemin Ariane, Catinchi Philippe-Jean

Josyane SAVIGNEAU reçoit aujourd’hui Elisabeth GOUSLAN pour son livre Truffaut et les femmes (Ed. Grasset), Ariane CHEMIN pour Mariage en douce (Ed. Des Equateurs) ainsi que le critique littéraire Philippe-Jean CATINCHI.

Elisabeth Gouslan : sa biographie d’Ava Gardner est sous-titrée « La femme qui aimait les hommes », c’est donc tout naturellement que son nouveau livre est consacré à François Truffaut, l’homme qui aimait les femmes. Après avoir été journaliste aux Cahiers du Cinéma, Truffaut a réalisé de merveilleux portraits de femmes, autant par l’écrit que par l’image. Il aura été l’homme qui aimait les actrices. Elisabeth Gouslan nous emmène à la rencontre de Truffaut et de ses actrices fétiches, Isabelle Adjani, Bernadette Lafont, Jeanne Moreau, Claude Jade, Delphine Seyrig, Alexandra Stewart, Françoise d’Orléac et sa sœur, Catherine Deneuve, … Elisabeth Gouslan nous conte aussi la part d’ombre du génie, illustrée par son comportement manipulateur à l’égard d’Hélène Scott, sa bonne fée américaine. Truffaut, faisant sienne la formule d’Hitchcock, choisira « le spectacle contre la vie » et comme il proclamait « le cinéma c’est l’art de faire faire de jolies choses à de jolies femmes », c’est grâce à leur complicité qu’il put réaliser ses inoubliables chefs-d’œuvre.

Ariane CHEMIN : Mariage en douce, des personnages hors du commun dans un cadre hors du commun, les préparatifs du mariage de Romain Gary avec Jean Seberg relèvent du roman d’espionnage. On y croise un agent secret, qui prend en charge l’organisation à Sarrola-Carcopino, village proche d’Ajaccio, de ce qui deviendra une véritable légende corse. Déjà, la naissance de leur fils, Alexandre Diego, est passée sous silence pour n'être annoncée qu'en octobre 1963, soit dix jours après leur mariage. Romain Gary a aimé magnifiquement JeanSeberg après leur divorce, quand elle était traquée par le FBI en raison de son engagement militant pour les Blacks Panthers et en reconnaissant son enfant mort-né alors qu'il n'en était pas le père. C’est une enquête sur l’amour, en quelque sorte. C’est à partir d’entretiens avec l’agent secret, seul témoin de l’évènement, qu’Ariane Chemin nous livre le récit captivant de ces noces d’Azur qui finirent dans le sang. Philippe-Jean CATINCHI : agrégé d’histoire, il entre au Monde en 1994 où il écrit sur l’histoire, la musique, les livres de jeunesse et la littérature. Ce sont des livres pour la jeunesse qu’il propose aujourd’hui d’emporter en vacances. Tout d’abord, Jeanne et Jean de Grégoire SOTOLAREFF (Ed. L’école des loisirs). Jeanne et Jean sont deux petits lapins, un frère et sa sœur qui jouent à se faire peur avec le chien de la ferme voisine. Grégoire Solotareff plonge les enfants dans les mystères de la forêt, ses grands arbres, ses lumières, ses ombres fantastiques. C’est dans cette ambiance que Jeanne et Jean vont apprendre à apprivoiser et à dominer leur peur. Ensuite, 750 ans à Paris un album de Vincent MAHÉ (Ed. Actes Sud Junior) soixante planches pour raconter à partir de la transformation d’un immeuble parisien, les évolutions architecturales et les détails qui en disent long sur les modes de vie et les évènements majeurs de chaque époque depuis l’an 1265 jusqu’aux manifestations qui suivirent les attentats de janvier 2015. A la fin de l’album, un petit glossaire permet de resituer les évènements qui auraient échappé au lecteur. Un magnifique livre d’histoire, sans aucun texte.

Puis, deux livres de Catherine GRIVE Je suis qui je suis (Ed. du Rouergue) traite du sujet brûlant du genre. L’histoire de Raph' qui ne sait plus trop quelle est son identité et s'interroge sur le choix qu'on a, ou pas, d'être une fille ou un garçon. A la fin du livre, saura-t-on enfin de quel genre est Raph’ ? Le mensonge (Ed. Du Rouergue), l'histoire d'un petit garçon qui se réveille un matin avec un gros mensonge. Cet album nous entraîne dans une spirale, le chemin pris par les enfants quand leur imaginaire les amènent à démesurer certains événements. Les illustrations de Frédérique Bertrand contribuent à montrer l’évolution du mensonge, représenté par une boule rouge qui occupe de plus en plus de place, et dont il n’arrivera à se débarrasser que lorsqu’il aura avoué et pourra enfin vivre bien.

Enfin, pour les tout-petits, un petit album cartonné sans texte, Vu d’en haut, de Marie POIRIER. Tout y est vu de dessus et voilà le petit lecteur soudain plus grand que les grands, tant il a pris de hauteur pour pouvoir observer le monde depuis là-haut, tout là-haut... On ne manquera pas d’y voir une d’initiation à l’art contemporain.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/