Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Les matinales

02/11/18

Thème : « Spécial littérature Israélienne » Part II / invité de Sandrine: Itamar Orlev

ITAMAR ORLEV

Emission: Les matinales

Les Matinales présentées par Sandrine Sebbane. Spécial littérature Israélienne. AvecItamar Orlev pour son roman « voyou » aux éditions du seuil.


À propos du livre : « voyou »

aux éditions du seuil


voyou

Tadek se retrouve du jour au lendemain seul au monde. Sa femme l'a quitté, et il n'a plus pour compagnie qu'un fatras de souvenirs, de cauchemars - et un fantôme, celui de son père, qu'il n'a pas revu depuis vingt ans. Sur un coup de tête, Tadek décide alors de quitter Jérusalem pour retrouver ce dernier, qui croupit dans un hospice de Varsovie.

L'homme qu'il découvre n'est plus que l'ombre du personnage flamboyant qui a marqué son enfance. Stefan Zagourski était une force de la nature - et un monstre. Il buvait, vitupérait, cognait, faisait régner la terreur au sein de sa famille, qui a préféré le fuir en émigrant. Aujourd'hui, c'est un vieil homme pitoyable aux portes de la mort. Une semaine durant, père et fils vont se confronter, et affronter ensemble les spectres du passé, à la recherche d'une impossible réconciliation.

Une histoire de pères et de fils. Une histoire d'amour. Une histoire de la violence.

Roman traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz


Itamar Orlev est né en 1975 à Jérusalem. Après des études d’écriture scénaristique à la Sam Spiegel Film School de Jérusalem et d'histoire à l'université de Tel Aviv, il a travaillé comme éditeur en freelance. Auteur d'une pièce de théâtre récompensée au festival Beit Lessin Theatre Open Stage, il a également publié des nouvelles dans divers magazines. Il vit aujourd’hui à Berlin avec sa femme et ses deux fils. Voyou a été couronné en 2016 par le prix Sapir du meilleur premier roman en Israël.


 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/