Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Les matinales

17/09/19

Thème : Emile Zola et l’Affaire Dreyfus : invités de Sandrine Sebbane : Jean-Paul Delfino, Catherine Arditi, Anouche Setbon et Philippe Oriol

Emission: Les matinales

Les Matinales – Emission présentée par Sandrine Sebbane. Thème : Emile Zola et l’Affaire Dreyfus. Avec comme invités : Jean-Paul Delfino, scénariste et écrivain pour son livre « Assassins ! », Catherine Arditi, comédienne, Anouche Setbon, metteure en scène pour la pièce « Madame Zola » au Petit Montparnasse (14e) et Philippe Oriol, historien français et spécialiste de l'Affaire Dreyfus


À propos du livre : «Assassins !»

paru aux Éditions Héloïse d'Ormesson

En 1897, la publication de J'accuse... !

plonge la France dans un climat délétère où l'antisémitisme s'affi che fi èrement. Au coeur de la polémique, Émile Zola déchaîne des torrents de haine, devenant la cible privilégiée des confrères jaloux, des ligues et de la presse d'extrême droite.

Jusqu'à devenir l'homme à abattre ?

La piste est sérieuse lorsqu'en 1902, l'auteur des Rougon-Macquart succombe à une intoxication suspecte au gaz méphitique.

Qui, parmi ses proches ou adversaires, avait intérêt à le faire défi nitivement taire ?

Assassins ! retrace la vie passionnante du gamin d'Aix-en-Provence devenu un mythe littéraire.

Car, à l'heure de mourir, que valent les honneurs face au souvenir du poème dédié à son premier amour ?

Que pèse le succès face aux caresses d'une lingère ?

En écho aux réminiscences du condamné, les ennemis défilent sur la scène d'un pays aux idéaux sacrifiés sur l'autel de l'intolérance.


Scénariste et auteur d'une vingtaine de romans, JEAN-PAUL DELFINO a récemment publié aux Éditions Le Passage Les Pêcheurs d'étoiles (autour de Cendrars et Satie) et Les Voyages de sable (prix des Romancières 2019, Saint-Louis), plébiscités par la critique.


À propos de la pièce: «MADAME ZOLA»

Au petit Montparnasse

1908. Une rencontre aussi improbable que pittoresque entre Alexandrine, veuve d’Émile Zola, et un étonnant apothicaire réputé pour ses potions magiques.

Ce tête-à-tête amène Madame Zola, personnage haut en couleurs, à évoquer son homme, leur vie commune qui a façonné son œuvre, les mœurs incroyablement libres d’un homme public craignant pourtant le scandale, l’Affaire Dreyfus, la condamnation, l’exil, la réhabilitation… Alexandrine Zola, femme passionnée, anticonformiste et injustement méconnue sort de l’ombre écrasante de son mari, Émile…


Avec: Catherine ARDITI et Pierre FOREST

De: Annick LE GOFF

Mise en scène: Anouche SETBON

Scénographie: Oria PUPPO

Costumes: Juliette CHANAUD

Lumières: Laurent BÉAL

Musique: Michel WINOGRADOFF

Assistante à la mise en scène: Sophie GUBRI


À propos du livre : «Le faux ami du capitaine Dreyfus: Picquart, l'Affaire et ses mythes»

paru aux Éditions Grasset


Picquart, un solitaire courageux qui a non seulement sauvé Dreyfus, mais l’honneur de l’armée française, ou une histoire commode que se raconte la mémoire collective ?

L’affaire Dreyfus est aujourd’hui l’histoire d’une victime : Dreyfus, et d’un héros : Picquart.

Jeune et brillant lieutenant-colonel, Picquart découvre l’erreur qui a fait condamner l’innocent, met tout en œuvre pour la réparer, résistant à la hiérarchie avec une volonté qui va jusqu’au sacrifice : pour n’avoir pas voulu se taire, Picquart est emprisonné pendant 324 jours et radié de l’armée, jusqu’à ce que, en 1906, il soit réintégré, nommé général, et bientôt ministre de la Guerre dans le cabinet présidé par Georges Clemenceau. Ce récit ne correspond pas à la vérité historique que ce livre, sur la base d’une nombreuse documentation inédite, tente de rétablir.

Le « vrai » Picquart, c’est aussi l’homme qui a participé à la condamnation de Dreyfus en conseillant l’illégalité qui sera commise à son procès.

Le « vrai » Picquart, s’il a un moment entrepris de faire corriger l’erreur judiciaire, l’a plus fait plus pour sauver la réputation de l’armée que l’honneur d’un persécuté.

Le « vrai » Picquart, c’est un homme qui, quand il subit des représailles, fait marche arrière et entrave l’action des partisans de Dreyfus afin d’assurer sa propre sauvegarde, ne se lançant dans l’action que quand il a su qu’il n’avait rien à perdre.

Le « vrai » Picquart, c’est un antisémite obsessionnel qui ne cessera de penser que l’engagement des dreyfusards n’a été guidé que « par des considérations de personnes, de caste, de parti » qui avaient pour but d’assurer « l’hégémonie israélite ».

Le « vrai » Picquart, c’est l’homme qui, après la grâce de Dreyfus, s’est acharné contre lui, ce livre révèle comment pour la première fois. « Figurez-vous qu’il veut être nommé Lieutenant-Colonel, cet animal-là » !

Un livre de justice définitivement rendue.

   

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/