Application pour Tablette et Mobile À l'écoute de votre vie
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / L'Aleph Beth de la Tsédaka 2020

04/12/20

Steve Suissa – Le logement et l’hébergement



Emission: L'Aleph Beth de la Tsédaka 2020

le logement et l’hébergement par Nathalie Adato réseau EZRA


La définition même d’héberger c’est accueillir chez soi…..

Il y a des siècles, être hébergé, ne pas avoir de domicile à soi n’était pas perçu comme aujourd’hui

Les personnes qualifiées de « marginales », « errantes » étaient sans hébergement stable, on disait qu’ils vivaient « à la cloche de bois », certains demandaient un lieu pour la nuit et vivaient sur les routes, travaillant en chemin pour manger et dormir le soir venu.

Un poète, un musicien, un artiste pouvaient être hébergés pendant des mois des années ou toute une vie dans le milieu bourgeois, ou la noblesse et contrairement aux vagabonds ce n’était pas mal vu.

De nos jours quelqu’un qui est hébergé, est dans un « entre deux », il n’a pas son propre toit, il a vécu une chute, il a perdu son logement ou ne peut pas en avoir un et vit chez les autres.

Un toit aujourd’hui c’est avoir une vie stable, des repères, un équilibre, pouvoir créer son cocon, y amasser ses souvenirs, et s’y réfugier. Un logement à soi est un prolongement de soi-même et perdre son logement est un déracinement, une perte d’identité.

Aujourd’hui tout le monde peut se retrouver face à la perte de son logement et à un besoin d’hébergement forcé.

Lorsque surviennent les difficultés, la perte d’un emploi, la séparation, le veuvage, la première chose qu’il est difficile de payer et que l’on perd, c’est le logement.  Et sans logement, difficile de rebondir dans une activité, maintenir une vie de famille, préserver une vie sociale et garder la force d’aller de l’avant et s’occuper de soi.

C’est pourquoi le logement est au cœur de nos préoccupations car sans le logement, impossible de se remettre sur les rails, redresser la tete, garder sa fierté.

C’est pourquoi le FSJU en fait une priorité, aider les personnes qui en ont besoin, à retrouver un logement, retrouver une dignité et se reconstruire.

Quelque soient les étapes à franchir, (de la rue pour certains/ de l’hébergement chez des amis ou de la famille pour d’autres) jusqu’à un logement pérenne, nous avons besoin de vos dons pour ouvrir des logements d’urgence, ces meublés prêts à accueillir des femmes, des hommes, des familles qui ne savent plus par ou commencer pour retrouver le chemin d’un nouveau logement et reprendre le cours de leur vie.

L’ouverture de chacun de nos meublés coute 3000 € (meubles et électroménager), le loyer coute entre 400 et 500 euros par mois (6000 euros à l’année)

Grâce à vos dons 3 meublés ont vu le jour ces trois dernières années, nous avons besoin que d’autres meublés soient encore ouverts pour accueillir plus de personnes dans l’urgence. Les personnes accueillies dans ces meublés y restent en moyenne 9 mois et peuvent ensuite rentrer dans leur propre logement et revivre enfin chez eux.

Vos dons servent aussi à protéger celles et ceux qui ont encore leur logement mais dont les faibles ressources leur font prendre le risque de se voir expulsés et/ou d’avoir l’électricité ou le chauffage coupés.

Aidez nous à agir grâce à vos dons, votre cœur a toujours raison

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

/