Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Postface

15/01/19

« Plutôt la fin du monde qu’une écorchure à mon doigt » de Paula Jacques chez Stock

Emission: Postface

Post Face, émission littéraire présentée par Caroline Gutmann qui reçoit Paula Jacques pour son dernier livre « Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt » paru chez Stock.


À propos du livre : " Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt "

Paru aux éditions Stock

Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt

Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, dotée d’un fort appétit de vie, se rend à Marseille afin d’embarquer pour Alger où l’attend son fiancé du moment ; mais nous sommes en juin 1940 et aucun bateau ne peut quitter la ville assaillie de réfugiés fuyant le nazisme. Désemparée, Louison fait la rencontre providentielle de Tonton, le parrain de la mafia corse. Sous sa protection, elle trouve à se loger et à jouir des avantages du marché noir… C’est la guerre ! Et alors ? Les grandes causes, les grands sentiments sont pour elle autant de mots creux. Or Tonton, patriote et résistant de la première heure, va lui présenter un jeune Juif exalté d’idéalisme. La voici prise de passion pour ce garçon fait de l’étoffe des héros. La voici mère, contre son gré, d’une petite fille, bravant la guerre et déjouant toutes les épreuves du sort. La voici enfin poursuivant sa quête du bonheur, triompher là où tant d’autres ont péri.

Roman d’une femme sans principe ni morale, roman d’une ville martyrisée sous l’occupation, Paula Jacques la conteuse signe l’un de ses livres les plus captivants et délicieusement irrévérencieux.


Née au Caire, française de culture et de passion, Paula Jacques est l’auteure, entre autres, de Deborah et les anges dissipés (Prix Femina 1991), Gilda Stambouli souffre et se plaint... (2002), Rachel-Rose et l’officier arabe (2006) et, chez Stock, Au moins il ne pleut pas (2015).


Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/