Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / / L'invité du 12/13

15/01/20

Marie Moutier-Bitan / «Les champs de la Shoah – L’extermination des Juifs en Union Soviétique occupée 1941-1944 » paru aux éditions Passés Composés

Emission: L'invité du 12/13
Invité(s): Moutier-Bitan Marie

Jonathan Siksou reçoit Marie Moutier-Bitan pour son livre « Les champs de la Shoah – L’extermination des Juifs en Union Soviétique occupée 1941-1944 » paru aux éditions Passés Composés


À propos du livre : «Les champs de la Shoah – L’extermination des Juifs en Union Soviétique occupée 1941-1944 »

paru aux éditions Passés Composés


A la veille de l'invasion allemande du 22 juin 1941, l'Union soviétique comptait environ 5 millions d'habitants juifs, dont plus de 2 millions furent victimes de la politique génocidaire nazie.

La plupart d'entre eux furent fusillés au bord de fosses, tandis que d'autres périrent de la faim, du froid, du typhus ou asphyxiés dans des camions à gaz.

Ce génocide sur les terres de l'Est se distingua par le fait que les bourreaux allèrent aux victimes, les principales unités responsables des massacres - Einsatzgruppen, bataillons de police, Waffen-SS, Wehrmacht - étant mobiles.

Cette histoire s'ancre dans un territoire, un quotidien, une proximité.

De la forêt de Ponary au ravin de Babi Yar, de la plage de Skéde aux tranchées antichars de Moguilev, les campagnes soviétiques devinrent un vaste cimetière.

Ce livre est l'aboutissement de plus de dix années de recherche.

La démarche choisie est celle d'une histoire à hauteur d'homme, dans la mesure où nombre d'individus furent impliqués de près ou de loin dans la machine génocidaire, du bourreau à la victime, en passant par les innombrables voisins, situés dans cette zone grise qu'il faut encore préciser tant les comportements furent complexes.

Marie Moutier-Bitan relate ainsi la fin d'un monde : au sortir de la guerre, des villages entiers ne comptèrent plus aucun Juif, les ronces engloutirent bientôt les pierres tombales, puis aucune trace tangible des anciens habitants ne subsista.


Doctorante en histoire contemporaine, chercheuse et responsable des archives au sein de l'association Yahad-in Unum depuis 2009, Marie Moutier-Bitan a effectué de nombreux séjours de recherche en Allemagne et en Europe de l'Est, ainsi qu'a l'United States Holocaust Memorial Museum. Elle est déjà l'auteure des Lettres de la Wehrmacht.


 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/