Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Postface

16/04/19

« Le Naufrage des civilisations » de Amin Maalouf chez Grasset

Emission: Postface

Post Face, émission littéraire présentée par Caroline Gutmann qui reçoit Amin Maalouf, écrivain franco-libanais, membre de l'Académie Française depuis juin 2011 et entré à la comédie française en 2012 qui viendra parler de son essai « Le Naufrage des civilisations » publié chez Grasset et les coups de cœur de Barbara Lambert


À propos du livre : «Le Naufrage des civilisations»

Paru chez Grasset


Le naufrage des civilisations

Il faut prêter attention aux analyses d’Amin Maalouf : ses intuitions se révèlent des prédictions, tant il semble avoir la prescience des grands sujets avant qu’ils n’affleurent à la conscience universelle. Il s’inquiétait il y a vingt ans de la montée des Identités meurtrières ; il y a dix ans du Dérèglement du monde.

Il est aujourd’hui convaincu que nous arrivons au seuil d’un naufrage global, qui affecte toutes les aires de civilisation. L’Amérique, bien qu’elle demeure l’unique superpuissance, est en train de perdre toute crédibilité morale.

L’Europe, qui offrait à ses peuples comme au reste de l’humanité le projet le plus ambitieux et le plus réconfortant de notre époque, est en train de se disloquer.

Le monde arabo-musulman est enfoncé dans une crise profonde qui plonge ses populations dans le désespoir, et qui a des répercussions calamiteuses sur l’ensemble de la planète. De grandes nations « émergentes » ou « renaissantes », telles la Chine, l’Inde ou la Russie, font irruption sur la scène mondiale dans une atmosphère délétère où règne le chacun-pour-soi et la loi du plus fort.

Une nouvelle course aux armements paraît inéluctable. Sans compter les graves menaces (climat, environnement, santé) qui pèsent sur la planète et auxquelles on ne pourrait faire face que par une solidarité globale qui nous fait précisément défaut. Depuis plus d’un demi-siècle, l’auteur observe le monde, et le parcourt.

Il était à Saigon à la fin de la guerre du Vietnam, à Téhéran lors de l’avènement de la République islamique. Dans ce livre puissant et ample, il fait œuvre à la fois de spectateur engagé et de penseur, mêlant récits et réflexions, racontant parfois des événements majeurs dont il s’est trouvé être l’un des rares témoins oculaires, puis s’élevant en historien au-dessus de sa propre expérience afin de nous expliquer par quelles dérives successives l’humanité est passée pour se retrouver ainsi au seuil du naufrage.


Amin Maalouf a publié des romans, comme Léon l’Africain, Samarcande, Le rocher de Tanios (Prix Goncourt 1993) ou Les désorientés ; des ouvrages historiques comme Origines, Un fauteuil sur la Seine ou Les croisades vues par les Arabes ; ainsi que des essais, comme Les identités meurtrières ou Le dérèglement du monde. Ses livres sont traduits en une cinquantaine de langues. Il a été élu à l’Académie française en 2011, au fauteuil de Claude Lévi-Strauss.


Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/