Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Les matinales

13/11/19

Autour de la Shoah invités de Sandrine Sebbane Jacques Semelin et Sylvestre Sbille

Emission: Les matinales

Les Matinales présentées par Sandrine Sebbane. Autour de la Shoah avec Jacques Semelin, historien, Directeur de recherches émérite au CNRS, auteur de « La survie des juifs en France » aux éditions du CNRS et Sylvestre Sbille, réalisateur et auteur de « J’écris ton nom » aux éditions Belfond


À propos du livre : « La survie des juifs en France  »

paru aux éditions CNRS

Comment et pourquoi 75 % des juifs ont-ils échappé à la mort en France sous l'Occupation, en dépit du plan d'extermination nazi et de la collaboration du régime de Vichy ?

Comment expliquer ce taux de survie inédit en Europe, dont les Français ont encore peu conscience ?

Comment et pourquoi 75 % des juifs ont-ils échappé à la mort en France sous l'Occupation, en dépit du plan d'extermination nazi et de la collaboration du régime de Vichy ?

Comment expliquer ce taux de survie inédit en Europe, dont les Français ont encore peu conscience ?

Jacques Semelin porte un regard neuf et à hauteur d'hommes sur les tactiques et les ruses du quotidien qui ont permis aux persécutés d'échapper aux rafles et déportations.

Au-delà du contexte international et des facteurs géographiques, politiques, culturels, il montre que les juifs ont trouvé en France un tissu social complice pour les aider, surtout à partir de l'été 1942, malgré l'antisémitisme et la délation.

Entre arrestations et déportations d'une part, gestes d'entraide et pratiques de solidarité d'autre part, ce livre est tout sauf une histoire édulcorée des quelque 220 000 juifs toujours en vie en France à la fin de l'Occupation.

C'est une histoire au plus près des réalités quotidiennes des persécutés juifs, français et étrangers, illustrée par les trajectoires d'individus ou de familles, dont le lecteur suit l'évolution de l'avant-guerre aux années noires.

" Ce livre que j'aurais tant voulu écrire, c'est Jacques Semelin qui l'a écrit et c'est une remarquable réussite. " Serge Klarsfeld


Historien et psychologue de formation, politologue, Jacques Semelin est directeur de recherche émérite au CNRS (Centre de Recherches internationales, CERI-Sciences Po). Depuis vingt ans, il donne à Sciences Po un cours pluridisciplinaire sur les génocides et les violences extrêmes.


À propos du livre : « J'écris ton nom »

paru aux éditions Belfond

"Il faut assumer de venir en héros."

" Youra convoque les forces de la nuit, comme dans un opéra magique, dans un conte maudit, un roman gothique.

Il avance sans peur ni haine vers un destin déjà écrit.

Il a décidé que tout était dit ; il n'y a plus qu'à faire. Les actes seront posés et advienne que pourra, son destin est en marche, et celui de tous ceux vers qui il roule. "

Youra est un jeune médecin bruxellois, idéaliste, interdit d'exercer car juif.

Avec sa bande d'amis, il continue de défier le couvre-feu, d'écouter de la musique prohibée, de refaire le monde.

Ce soir d'avril 1943, Youra va même passer à l'action. Avec deux copains d'enfance, il a décidé de tenter ce que les partisans jugent insensé : arrêter le train qui part pour les camps.

Séducteur, polyglotte, intellectuel jusqu'à l'obsession, Youra sait que la " nuit du train " fera de lui quelqu'un d'autre.

Plongé dans les eaux troubles de la Résistance et confronté à celles de la collaboration, il interroge les motivations conscientes et inconscientes qui poussent à risquer sa vie, et à regarder l'ennemi dans le blanc des yeux.

Sylvestre Sbille réussit, dans un premier roman empreint de réalisme magique, le tour de force d'inoculer à son lecteur toute la fureur de vivre d'individus éblouissants, surnageant dans la vase noire de l'Occupation.


Né à Namur, Sylvestre Sbille est journaliste à L'Écho et réalisateur. Youra est son premier roman.


 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/