Application pour Tablette et Mobile À l'écoute de votre vie
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Essentiel / Un monde de livres - Josyane Savigneau

27/10/16

Secrets de famille



Emission: Essentiel / Un monde de livres - Josyane Savigneau
Invité(s): Sarde Michèle, Lang Luc, Duteurtre Benoît

Josyane SAVIGNEAU reçoit aujourd’hui Michèle SARDE pour son livre Revenir du silence (Ed. Julliard), Luc LANG pour son roman Au commencement du septième jour (Ed. Stock) et Benoît DUTEURTRE pour Livre pour adulte (Ed. Gallimard).

revenir-du-silenceMichèle SARDE : sa mère, Jenny, est l’héroïne de son roman. Après les errances qui ont suivies l’expulsion de Juifs d’Espagne en 1492, sa famille se fixe à Salonique, dans l’empire Ottoman. Pendant quatre siècles les Juifs furent accueillis dans cette terre musulmane avant d’en être chassés. Quatre siècles pendant lesquels les Juifs conservèrent leur religion et leur langue, le judéo-espagnol. C’est le grand incendie de 1917 de cette ville construite en bois qui fut le déclencheur de l’exil.

Jenny et sa famille arrivent en France dans les années 30 avec une volonté farouche d’intégration. Souscrire aux valeurs de la République, celles diffusées par l’école, et aux mœurs de la nouvelle patrie, tout en conservant leur identité et leur religion, pratiquée dans le privé.

Naturalisée avec ses parents dès 1924, Jenny est Française. Quand la guerre éclate elle a 23 ans. Pour survivre, elle dissimule son identité juive et pratique le catholicisme. A la fin de la guerre, le traumatisme est tel qu’elle décide de conserver cette identité catholique, pour elle comme pour sa fille, une petite Française comme les autres, une chrétienne qui sera baptisée à l’âge de 7 ans, avec une véritable éducation religieuse acquise au catéchisme.

Puis, lorsqu’elle annonce vouloir préparer sa 1ère communion, c’est le choc. « Non, tu ne peux pas la faire, nous sommes juifs ! ». Pendant des décennies, l’une et l’autre se murent dans le silence. Puis, enfin, Jenny accepte de transmettre. C’est sur ce récit de Jenny qu’est construit Revenir du silence. Il est en lui-même la rupture du silence.

livre-pour-adulteComme Benoît DUTEURTRE est également producteur et animateur d'une émission de radio musicale (Étonnez-moi Benoît, France Musique), il n’est pas surprenant que ce soit une vieille dame, Madeleine, la femme de Darius Milhaud, qui ouvre cet ouvrage. On y croise également Suzie Delair et Léo Marjane qui nous font voyager dans un passé lointain. A l’heure de la disparition de nos proches, à l’heure où le monde qui nous a formés disparaît à grande vitesse, Livre pour adulte nous parle d’un monde qui s’efface, d’une époque qui n’a pas beaucoup de mémoire, obsédée qu’elle est d’aller de l’avant. Livre nostalgique ? La nostalgie n’est pas une souffrance, c’est l’amour du passé. Plus les choses deviennent fragiles et disparaissent, plus on peut en saisir la beauté.

au-commencement-du-7eme-jourLuc LANG : Au commencement du septième jour, quand Dieu s’arrête de travailler, commence l’Histoire des Hommes, commence une temporalité humaine.

Le personnage central, Thomas, semble avoir une vie lisse et parfaite. Une femme, deux enfants, une belle maison, un bon travail, une vie contemporaine parfaitement accomplie. Survient un accident terrible et c’est l’ensemble de cette vie qui bascule. Après un long coma, sa femme, Camille, décède.

Le livre commence par une enquête. Que faisait-elle là, sur cette route ? Comment cet accident a pu se produire sur cette route sans danger particulier. Cette enquête va venir perturber profondément la vie professionnelle de Thomas.

Il essaie de se recentrer en allant retrouver les Pyrénées, paysages de son enfance et en s’appuyant sur Jean, son frère ainé qui l’a en partie élevé. Jean, ingénieur, qui a choisi de s’occuper d’un troupeau et de mener une vie pastorale, ce qui ne manque pas d’interroger Thomas qui considère le choix de son frère comme un renoncement. Il a évité de tomber dans le gouffre de la montagne mais il tombe dans celui du secret de famille. Leur sœur, brillante pédiatre, quitte son avenir brillant pour monter une ONG en Afrique. Il la rejoint pour tenter de découvrir la vérité sur le secret familial.

Au commencement du septième jour est un récit initiatique. La connotation biblique est évidente. Thomas est un homme surarmé, sur-adapté au monde contemporain occidental et, finalement, il va apprendre le dépouillement et c’est à partir de ce dépouillement qu’il va pouvoir réinventer l’existence.

Une belle réflexion sur notre époque avec cet art de l’intrigue qui donne envie, à chaque page, d’en savoir plus sur ce fameux secret et de découvrir pourquoi cette femme est morte.

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

/