Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
20 Juin 2019

  Benjamin Netanyahu somme ses ennemis de ne pas « tester » Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a sommé ses ennemis de ne pas « tester » son pays, sur fond d’escalade des tensions entre son ennemi iranien et son allié américain, a indiqué son bureau. « J’entends nos voisins dans le nord, le sud et l’est, nous menacer de destruction », a affirmé Benjamin Netanyahu dans un communiqué publié par son bureau après qu’il eut assisté à un exercice militaire dans le nord du pays. « Je dis à nos ennemis : l’armée israélienne a une très grande puissance destructrice. Ne nous testez pas », a-t-il mis en garde.

L’Iran, ennemi juré d’Israël, soutient le mouvement terroriste chiite Hezbollah au Liban et est également présent militairement en Syrie, un autre pays voisin d’Israël. Les terroristes islamistes palestiniens du Hamas, qui gouvernent la bande de Gaza située au sud-ouest d’Israël, sont également soutenus par Téhéran. Selon la radio publique israélienne, Benjamin Netanyahu a convoqué cette semaine son cabinet de sécurité pour une réunion qui a duré près de quatre heures concernant « les tensions dans le Golfe. Il s’agit de la deuxième réunion de ce type en l’espace d’une semaine, la première ayant eu lieu dimanche dernier.

Les ministres israéliens ont aussi abordé l’annonce faite par Téhéran lundi selon laquelle ses réserves d’uranium enrichi passeraient à partir du 27 juin au-dessus de la limite prévue par l’accord international sur son programme nucléaire, conclu en 2015, a rapporté le site d’information israélien Walla !

Les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se sont détériorées après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, qui s’est retiré en 2018 unilatéralement de l’accord nucléaire et a rétabli des sanctions économiques contre l’Iran. Les Etats-Unis ont envoyé de nouveaux renforts au Moyen-Orient et classé les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique iranienne, comme « organisation terroriste ». Washington a rapidement accusé Téhéran d’être responsable des attaques contre deux pétroliers près du détroit d’Ormuz le 13 juin dernier (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/