Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
02 Sep 2019

Bahreïn et les Emirats critiquent l’attaque du Hezbollah contre Israël

Bahreïn et les Emirats arabes unis ont critiqué dimanche soir l’attaque menée quelques heures plus tôt par le Hezbollah dans le nord d’Israël, accusant notamment l’Etat libanais de passivité face aux agissements de la puissante formation chiite. « L’agression d’un Etat contre un autre est interdite par le droit international », a affirmé sur Twitter le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Khaled ben Ahmed al-Khalifa. Il a accusé l’Etat libanais de suivre tel un « spectateur les batailles qui se déroulent à ses frontières et qui exposent son peuple au danger ». L’Etat libanais fait ainsi preuve d’un « grand relâchement face à ses responsabilités », a-t-il encore dit.

Ce n’est pas la première fois que le ministre bahreïni fait des déclarations soutenant Israël. Lundi dernier, il avait accusé Téhéran d’être responsable des tensions dans la région. « L’Iran est le pays qui nous a apporté la guerre, par l’intermédiaire des Gardiens de la révolution, du Hezbollah au Liban, des (paramilitaires) du Hachd al-Chaabi en Irak, et des Houthis au Yémen », avait écrit le ministre bahreini sur Twitter. D’autre part, le ministère a appelé les citoyens bahreïnis à quitter le Liban « immédiatement », a rapporté l’agence officielle BNA.

Le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères, Anwar Gargash, a lui aussi réagi dans le même sens à propos de l’escalade à la frontière libano-israélienne déclenchée dimanche par une opération du Hezbollah. « La décision de faire la guerre, la paix ou la stabilité doit être une décision de l’Etat », a-t-il affirmé sur Twitter. Le Hezbollah libanais avait affirmé en milieu d’après-midi avoir « détruit » un « véhicule militaire » de l’armée israélienne à proximité de la frontière dans le nord d’Israël.

Mouvement terroriste et acteur politique majeur au Liban, le Hezbollah est un allié de l’Iran, dont Bahreïn et d’autres pays du Golfe dénoncent l’influence grandissante dans la région (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/