Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
18 Mar 2019

Attaque meurtrière en Cisjordanie

Un soldat israélien a été tué hier et trois autres Israéliens, deux soldats et un civil, ont été grièvement blessés dans une attaque palestinienne au couteau et à l’arme à feu en Cisjordanie.

« Le sergent-chef Gal Keydan, 19 ans, habitant de Beersheva (sud) a été tué ce matin dans l’attaque au couteau au carrefour d’Ariel », a annoncé l’armée israélienne dans un communiqué. Le carrefour d’Ariel est situé dans le nord de la Cisjordanie.

« Un autre soldat d’une unité combattante a été grièvement blessé par les tirs du terroriste », a précisé l’armée israélienne.

Le troisième blessé, dans un état critique, est un père de famille de 47 ans.

Les deux blessés sont en danger de mort, selon une porte-parole de l’hôpital Beilinson, dans la ville de Petah Tikva (centre d’Israël), où ils sont soignés.

En campagne pour sa réélection aux législatives du 9 avril, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé à arrêter les « terroristes » derrière ces attaques.

Le Hamas, mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza, les a saluées, sans toutefois les revendiquer.

Au départ, selon le porte-parole de l’armée israélienne Jonathan Conricus, le terroriste a attaqué au couteau un soldat près du carrefour d’Ariel et s’est emparé de son arme, avant de l’utiliser pour tirer en direction de trois véhicules.

L’un d’entre eux « s’est arrêté » et le Palestinien « s’en est emparé » pour se rendre au carrefour voisin de Gitai Avishar, où il a ouvert le feu et blessé un autre soldat, a-t-il ajouté. Il a ensuite continué à conduire en direction du village palestinien voisin de Burqin.

« Une chasse à l’homme est en cours dans la zone », a affirmé le porte-parole.

L’armée n’a pas précisé si l’attaquant palestinien appartenait à un groupe armé ou s’il avait agi seul.

La dernière attaque en Cisjordanie remonte au 12 mars lorsqu’un Palestinien avait attaqué des soldats israéliens au couteau, selon l’armée israélienne. Aucun soldat n’avait été blessé.

Le 13 décembre, deux soldats israéliens avaient été tués dans une attaque palestinienne près de Ramallah.

Le 9 décembre, une autre attaque près d’une implantation, avait fait sept blessés Israéliens, dont une femme enceinte dont le bébé, mis au monde prématurément, avait succombé quelques jours plus tard.

En ouverture du Conseil des ministres, M. Netanyahu s’est dit confiant sur le fait que les forces de sécurité arrêteraient « les terroristes ».

« Nous allons les poursuivre en utilisant l’ensemble du cadre légal à notre disposition, comme nous l’avons fait dans tous les récents incidents », a-t-il déclaré.

(AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/