Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
02 Nov 2018

Appels au calme à Gaza pour favoriser les médiations

Les organisateurs des manifestations palestiniennes le long de la frontière entre Israël et Gaza appellent au calme ce vendredi afin de permettre un accord sur une trêve entre Israël et le mouvement islamiste Hamas dirigeant l’enclave, selon un responsable du comité d’organisation.

« Les manifestations de vendredi seront calmes », a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat ce responsable du comité chargé des « Marches du retour », des protestations organisées depuis le 30 mars entre autres pour protester contre le blocus de Gaza.

« Les protestations vont se poursuivre », a-t-il dit, « mais les manifestants ne seront pas encouragés à s’approcher de trop près de la barrière, à brûler des pneus ou à envoyer des ballons incendiaires ».

Il a affirmé que cette décision « donnera une chance au succès des efforts égyptiens pour calmer la situation et lever le blocus ».

Le comité d’organisation n’est pas officiellement lié au Hamas mais inclut des représentants proches de ce mouvement.

Le Hamas et le groupe Jihad islamique, dans une déclaration suivant une réunion de leurs dirigeants jeudi, ont annoncé de leur côté que les manifestations continueraient.

Les deux groupes ont salué les efforts déployés par l’Égypte et les Nations unies pour parvenir à un accord avec Israël prévoyant un allègement du blocus de la bande de Gaza en échange d’une période de calme prolongé.

Une délégation égyptienne était à Gaza hier.

Après la rencontre, un membre du comité organisateur des protestations hebdomadaires, Maher Mazar, a déclaré que la délégation égyptienne « devrait se rendre sur l’un des sites de la manifestation demain (vendredi) ».

Il n’a pas donné plus de détails mais il s’agirait de la première visite de responsables égyptiens sur les lieux d’une de ces manifestations.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait assuré mardi qu’Israël « oeuvre pour empêcher que des forces (du Hamas) pénètrent en Israël et portent atteinte » à ses soldats et ses localités.

« D’un autre côté, nous agissons pour empêcher une crise humanitaire, c’est pourquoi nous acceptons les efforts de médiation égyptienne et de l’ONU afin que le calme règne et que les questions d’électricité soient réglées », avait-il ajouté.

Des mois de violences à la frontière entre Israël et Gaza font craindre une escalade pouvant déboucher sur une quatrième guerre entre Israël et le Hamas depuis 2008.

(AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/