Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
11 Mar 2018

Vladimir Poutine se « moque éperdument » de l’ingérence dans l’élection américaine

Le président Vladimir Poutine a confié se « moquer éperdument » de savoir si des ressortissants russes ont interféré dans l’élection présidentielle américaine de 2016, insistant sur le fait qu’il n’y avait aucun lien avec le Kremlin. « Pourquoi avez-vous décidé que les autorités russes, y compris moi-même, ont donné la permission de faire cela ? », a interrogé Vladimir Poutine dans une interview accordée à la chaîne de télévision NBC, durant laquelle il a adopté une attitude combative. « Peut-être ne sont-ils même pas russes mais ukrainiens, tatars ou juifs avec la nationalité russe, ce qu’il faudrait également vérifier », a déclaré le président russe. Il faisait référence aux Russes accusés d’avoir mené des actions défavorables à Hillary Clinton et visant à influencer le résultat de la présidentielle. « Peut-être ont-ils une double nationalité ou une carte verte ; peut-être ont-ils été financés par les Etats-Unis. Comment le sauriez-vous ? Je l’ignore aussi », a poursuivi Vladimir Poutine.

Le procureur spécial américain Robert Mueller mène une vaste enquête afin de déterminer l’existence d’une éventuelle entente entre les Russes et l’équipe de campagne de Donald Trump. Le mois dernier Robert Mueller a inculpé 13 ressortissants russes, dont un proche de Vladimir Poutine, et trois sociétés russes pour avoir épaulé la campagne de Trump, en calomniant sa rivale démocrate Hillary Clinton et en s’immisçant dans le processus électoral. « S’ils sont Russes, et alors ? », a encore dit Vladimir Poutine. « Il y a 146 millions de Russes. Et alors ? (…) Cela m’est égal. Je m’en moque éperdument (…) Ils ne représentent pas les intérêts de l’Etat russe ».

La campagne de déstabilisation russe, financée à coups de millions de dollars, aurait débuté dès 2014, selon l’acte d’accusation. Les chefs des renseignements américains ont indiqué le mois dernier que les tentatives russes d’ingérence dans la politique américaine se poursuivaient et affirmé qu’elles représentaient une menace pour les élections parlementaires cruciales de novembre (AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/