Yirmiyahu Yovel
Professeur de philosophie

Yirmiyahu Yovel publie aux Éditions du Seuil « L’Aventure marrane. Judaïsme et modernité », traduit de l’anglais par Béatrice Bonne.

Interview 22/11/2011

 

À propos du livre

La conversion forcée puis l’expulsion des juifs espagnols et portugais sont des événements tragiques de l’histoire européenne. En se fondant sur une considérable documentation, Y. Yovel revient d’abord sur l’histoire de ceux qu’il préfère désigner du nom de conversos : leurs origines dans l’Ibérie musulmane ; les raisons complexes de leur conversion forcée à la fin du XIVe siècle ; leur expulsion pour raison de « pureté du sang » à la fin du XVe ; leur « fortune » ultérieure en Europe.

Ce travail historique est cependant prétexte à une interrogation philosophique ou anthropologique : « qu’est-ce », au fond, qu’un converso ? Que signifie une conversion forcée ? Comment la vit-on intérieurement ? Pourquoi les marranes ou conversos sont-ils devenus des précurseurs de l’âge moderne ? Sont ainsi abordées les questions de l’« autre intérieur », de l’identité multiple, de la subjectivité scindée, de l’illusion de l’identité homogène, de la valeur de l’accomplissement individuel, de l’importance relative accordée aux « choses de ce monde-ci »… quand tout espoir religieux a disparu.

Yirmiyahu Yovel a enseigné à l’université de Jérusalem et à la New School University de New York. Ses livres, Spinoza et Autres Hérétiques (1991) et Les Juifs selon Hegel et Nietzsche. La clé d’une énigme (2001), aux Éditions du Seuil, ont été traduits dans plusieurs langues.