Viviane Chocas
Journaliste, romancière

Caroline Gutmann reçoit Viviane Chocas, auteure du roman « Je vais beaucoup mieux que mes copains morts », paru aux Éditions Héloïse d’Ormesson (janvier 2012).

Postface 17/01/2012

 

À propos du livre

« Jeune femme amoureuse mais tourmentée par l’absence d’un père, Blanche anime un atelier d’écriture dans une maison de retraite au coeur de la campagne normande. Derrière le ballet des robes de chambre et des corps qui flanchent, se prépare une joyeuse révolution. Bien malgré elle, Blanche se retrouve compliced’un improbable gang en cavale avec à sa tête un petit bout de
femme en fauteuil roulant, une septuagénaire qui perd gentiment la boule et deux papis flingueurs. Ces vieux-là gardent le poing levéet sont bien décidés à faire danser encore un peu le monde sous leurs pieds. »

Viviane Chocas est journaliste pour le Figaro Madame. Ce roman, très différent de son précédent ouvrage « Bazar Magyar », paru en 2006, est inspiré par une expérience personnelle. En effet, tout comme Blanche son personnage, elle a, elle aussi, animé un atelier d’écriture auprès de personnes âgées, ce qui explique le regard tendre qu’elle porte sur la vieillesse.