Simon Sebag Montefiore
Écrivain

Simon Sebag Montefiore publie chez Calmann-Lévy une biographie sur Jérusalem.

Interview 10/10/2011

À propos du livre

Jérusalem est la ville universelle, la capitale de deux peuples, le sanctuaire de trois religions, c’est le prix des empires, le site du Jour du Jugement et le champ de bataille de clash des civilisations d’aujourd’hui. Du roi David aux Barack Obama, de la naissance du judaïsme, le christianisme et l’islam au conflit israélo-palestinien, c’est l’épopée de 3000 ans de foi, de l’abattage, le fanatisme et la coexistence.

Comment cette petite ville isolée devenue la ville sainte, le «centre du monde» et maintenant la clé de la paix au Moyen-Orient? Dans un récit éblouissant, Simon Sebag Montefiore révèle cette ville en constante évolution dans ses nombreuses incarnations, apportant chaque époque et le caractère incroyablement à la vie. Biographie de Jérusalem est racontée à travers les guerres, les amours et les révélations des hommes et des femmes – les rois, les impératrices, les prophètes, les poètes, les saints, les conquérants et les putains – qui a créé, détruit, la chronique et croyait à Jérusalem. Ainsi que les habitants de Jérusalem de nombreux ordinaires qui ont laissé leur marque sur la ville, son casting varie de Salomon, Saladin et Soliman le Magnifique à Cléopâtre, Caligula et Churchill; d’Abraham à Jésus et Mahomet; de l’ancienne cité de Jézabel, Nabuchodonosor, Hérode et de Néron à l’époque moderne du Kaiser, Disraeli, Mark Twain, Raspoutine et Lawrence d’Arabie.

S’appuyant sur de nouvelles archives, recherches actuelles, ses papiers propre famille et l’étude de toute une vie, Montefiore illumine l’essence de la sainteté et le mysticisme, l’identité et de l’empire dans une chronique unique de la ville que l’on croit sera le théâtre de l’Apocalypse. C’est ainsi que Jérusalem est devenue Jérusalem, et la seule ville qui existe à deux reprises – au ciel et sur terre.