Pierre-Olivier Monteil
Philosophe

Dans son journal de la mi-journée, Jonathan Siksou reçoit Pierre-Olivier Monteil, auteur de « Abécédaire du bien commun ». Petit traité philosophique du vivre-ensemble, paru aux Éditions des Îlots de résistance (mars 2012).

Interview 9/04/2012

À propos du livre

Que partageons nous en commun ?

Beaucoup de choses, à l’évidence, tant la cohabitation des hommes n’a jamais semblé aussi étroite : l’eau, l’espace, la ville, certes, mais plus profondément le désir de voir notre société s’épanouir, au bénéfice de tous, comme la promesse d’un plaisir, d’une chance…

Pourtant notre idéal se révolte : dégradation des civilités, lieux publics maltraités, équilibres sociaux ou politiques saccagés… Le vivre-ensemble semble menacé par l’ignorance, la bêtise ou la cupidité ; le trouble que fait naître le spectacle d’une société en prise à l’injustice et au désarroi nous émeut. Le sentiment d’un monde déboussolé pose une question prégnante : que nous est-il donc arrivé ?

Pour tenter d’apporter des éléments de réponse, pour affronter la complexité d’un monde qui effraie et rebute, il y a peu d’outils : la philosophie en est un, qui permet de mettre en perspective les concepts épars qui tissent notre compréhension de ce vaste sujet.

Dans cette perspective, Pierre-Olivier Monteil a choisi la formule de l’abécédaire, qui sous des apparences fragmentaires, relie par une discrète architecture les tenants essentiels du bien commun. À travers 42 concepts fondamentaux qui peuvent constituer les contours de cet espace informel (d’Amitié à Violence, en passant par Planète, Tolérance ou Liberté…), ce petit traité de philosophie entreprend une visite rafraîchissante des lieux-dits essentiels de notre vie partagée.